« Le petit bonhomme de Saint-Léonard » qui remplit les salles en France

« Le petit bonhomme de Saint-Léonard » qui remplit les salles en France
« Le petit bonhomme de Saint-Léonard » qui remplit les salles en France

Près de 115 000 auditeurs mensuels sur Spotify. Plus de 400 000 écoutes Vie rapide, publié mardi. Une tournée de 15 villes en Europe. Le succès du rappeur Rowjay est impressionnant. Voici la recette.


Publié à 1h51

Mis à jour à 11h00



L’inspiration

Jason Rosauri, alias Rowjay, a été initié au rap à l’école primaire, à Saint-Léonard, lieu de notre entrevue. « J’ai vécu ici toute ma vie. C’est un quartier très rap, avec moi, Enima, Connaisseur [Ticaso], VT… il y a toujours eu du rap ici. C’est en allant à l’école avec des Haïtiens et des Algériens que j’ai découvert cette culture », raconte-t-il.

Extrait de Jeune Jeezy en 2005

Au début des années 2000, alors que le jeune Jason découvrait ce genre qui commençait à gagner en popularité au Québec, un certain Roi Heenok se démarquait grâce à ses vidéos mises en ligne. Ce n’est pas tant par sa musique que par ses paroles et sa manière de s’exprimer que l’artiste se démarque. «J’ai grandi sur le roi Heenok. La première fois que je suis allé en France, en 2016, les gens me parlaient de lui tout le temps », raconte Rowjay.

En effet, la légende du Montréalais d’origine haïtienne demeure plus grande outre-Atlantique. « Le gars a influencé Freeze Corleone, un grand rappeur français. Un autre, Damso, le mentionne en intro [Périscope] de son premier album. C’est un personnage important du rap local. Au fil du temps et de mes voyages, je me suis rendu compte de son impact là-bas », remarque le MC de 27 ans.

Avec finesse

Avec la bénédiction royale, Rowjay emprunte certaines des caractéristiques de Heenok. « Comme lui, je joue à l’Américain en français et les Français aiment l’idée du rêve américain. »






C’est la version ultracapitaliste du rêve, déclamée avec une énonciation très forte. Chaque syllabe prononcée est clairement audible et le vocabulaire est aussi raffiné que truffé d’anglicismes. Au premier plan se trouve le mot « finisseur » qui, au rythme auquel Rowjay l’utilise, pourrait remplacer « finasseur » dans le dictionnaire.

“Quand tu es habile dans la rue, tu te fais tromper de manière habile”, explique le rappeur. Moi, je peaufine le jeu, dans le sens de prendre le contrôle du rap sans que personne ne me voie venir. Mais c’est aussi une vraie finesse, avec grâce. La façon dont je rappe, la façon dont je me présente. J’ai créé mon univers. Et l’inspiration vient de Roi Heenok. »

Selon Rowjay, cette proposition séduit le public français car il la trouve « exotique ». « Je m’intéresse aussi à leur culture et ils aiment avoir le point de vue d’un gars de Montréal. Ils ne sont pas conscients des enjeux identitaires québécois. Pour la plupart, je suis un Canadien qui s’est adapté à eux, plus pour les références culturelles que pour la langue. »

Le marché européen

Cela fait déjà 10 ans que Rowjay a été adopté par les Français. En 2014, alors qu’il commençait tout juste à enregistrer « sérieusement », un projet lancé sur Soundcloud se retrouvait dans les bonnes oreilles. «C’est vraiment un hasard», reconnaît l’artiste. Le producteur Myth Syzer l’a fait circuler sur son flux et j’ai profité de son élan. Sur Spotify, Montréal est ma deuxième ville après Paris. Bruxelles est troisième. »

L’automne prochain, Rowjay reviendra en Europe pour une tournée. Des arrêts dans 12 villes françaises sont confirmés et d’autres en Belgique devraient être annoncés prochainement. La première aura lieu à Paris le 19 septembre. « Un petit bonhomme de Saint-Léonard va remplir La Cigale en tant qu’artiste indépendant », lance-t-il avec une fierté justifiée. C’est 1 500 personnes ; c’est bien plus que du Club Soda ! »

Consultez le compte Instagram de Rowjay pour la liste des émissions

Concernant la salle mythique du boulevard Saint-Laurent, Rowjay prévoit s’y produire à la fin de l’année ou au début 2025.

Vie rapide

Les spectacles prévus à Paris et Montréal partageront la même particularité : Vie rapide sera joué dans son intégralité.

ExtraitExercice de finesse 2

Le dernier album de Rowjay est sans aucun doute son plus abouti. Composé de 21 chansons d’une durée d’une heure, il s’écoute d’un trait grâce à un brillant enchaînement de morceaux aux styles et aux rythmes variés. Principalement produit par les Québécois Freakey!, Mike Shabb, Nicholas Craven, Rami B et DoomX – ces deux derniers sont membres du trio Planet Giza –, Vie rapide n’a qu’un seul invité au micro : le Français La Fève.

« C’est la cerise sur le gâteau. C’est l’un des rappeurs les plus en vogue de France, dit Rowjay. Nous avons fait cette chanson en premier et je n’étais pas sûr de la vouloir sur l’album, mais ça marche. »

Car ce qui distingue aussi l’album, c’est sa cohésion assurée par d’habiles transitions arrangées par DoomX. « Je me suis donné le défi de réaliser 20 morceaux solo qui captiveront les gens. Pour y parvenir, je propose une variété de beats qui vont du big trap de Freakey ! au boom-bap de Mike Shabb. Ensuite, pour récompenser quelqu’un qui écoute l’intégralité de l’album, nous avons ajouté des transitions entre les chansons », explique Rowjay.

” Sur Vie rapide, il n’y a aucune concession. C’est un album d’un gars autant inspiré par Kool G Rap que par Playboi Carti. Je fais des allers-retours entre les deux, en français, et c’est quelque chose de complètement différent », conclut-il.

Rowjay est en prestation au Festival BleuBleu, à Carleton-sur-Mer, en Gaspésie, ce samedi, à 22h15

Visitez le site du BleuBleu Festival

Rap

Vie rapide

Rowjay

Croyez au Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sam Smith a trouvé le chemin de la libération sur « Gloria » – .
NEXT De Nekfeu à Gims, le rap français n’a rien à envier aux américains selon Soprano – .