en tête dans 64 communes sur 65, P. Schreck (RN) réélu

en tête dans 64 communes sur 65, P. Schreck (RN) réélu
en tête dans 64 communes sur 65, P. Schreck (RN) réélu

Record de participation pour la 8eet La circonscription électorale (67,14%) lui est plus que favorable : l’avocat arrive en tête dans 64 communes sur 65.

La victoire a été d’autant plus écrasante dans quarante et un d’entre eux, qui lui ont donné plus de 50 % des voix. Y compris à Draguignan, la métropole du territoire (il a obtenu 53,24%).

L’union de la gauche surprend la droite

Sarah Breffy est déçue de cette majorité absolue, qui lui fait perdre un second tour. La candidate du NFP n’a obtenu que 20,09% des suffrages, même si la présence de Ludovic Martin (LO) n’a pas empêché sa surprenante ascension (1,27%). Elle arrive à la deuxième place, ce qui n’était plus arrivé depuis 2012 (Bernard Clap représentait le PS à l’époque, NDLR).

L’avocat en est sûr : il y a de l’espoir pour l’avenir. Les résultats de l’union de la gauche ont complètement coupé le souffle à la droite gaulliste, qui ne s’attendait pas à une telle mise à l’écart. Frank Panizzi (LR) a visiblement souffert de l’alliance Ciotti-RN. Le maire de Pontevès décroche la quatrième place dans la circonscription… et la deuxième dans sa propre commune, davantage séduite par Philippe Schreck.

Les temps sont tout aussi durs pour le parti macroniste, qui n’a pas réussi à former un bloc avec les coalitions des extrémistes.

Rayann Mouslim (Ensemble) se contente ainsi de la troisième place, avec 15,84% des voix. Un véritable coup dur, puisque le parti s’est hissé en deuxième position dans de nombreuses communes lors des élections européennes, et que Fabien Matras (LaREM) l’a emporté, ici, face au Rassemblement national en 2017.

Où est passé Francis Combe ?

Ce premier tour a aussi été marqué par l’étonnante absence d’un candidat : ​​Francis Combe. Celui qui se présente comme le président fondateur du parti BHVie (Bonheur, Honneur, Vérité : un idéal extraordinaire) (1), n’a pas réussi à conquérir le cœur d’un seul électeur. Pas même à Montauroux, la ville où il réside ! Une manière d’entrer dans l’histoire locale…

1. Il l’explique dans une lettre adressée au Président le 18 juin. Demandé par var-atinFrancis Combe avait décliné notre demande d’interview.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV première édition d’un festival autour du Japon – .
NEXT Plus de 2000 personnes au parc Morambeau pour une soirée enflammée… – .