transformée en appart-hôtel, la chapelle Saint-Denis attire les foules

transformée en appart-hôtel, la chapelle Saint-Denis attire les foules
transformée en appart-hôtel, la chapelle Saint-Denis attire les foules

Le défi était monstrueux, acquiesce Clément Thibault, maître d’œuvre de l’entreprise Viano, qui a réalisé la rénovation de la chapelle Saint-Denis à Châteauroux. « Pour un tel projet, il faut en général vingt-cinq mois de travail. Nous avons réussi à le terminer en quinze mois », révèle-t-il.

Une semaine avant l’arrivée des premiers locataires, il ne reste plus qu’à terminer les petits travaux de finition et entreprendre le grand ménage final. «Tout doit être prêt pour le 1est Juillet. Nous savons que nous accueillerons trois délégations olympiques étrangères, mais nous ne savons pas encore lesquelles. Paris 2024 a privatisé l’intégralité du site jusqu’au 9 août. Après cette date, chacun pourra louer un appartement pour une nuit, une semaine et même un mois », explique Johann Hamard, à qui la collectivité a délégué la gestion de ce nouvel équipement.

Johann Hamard est le gérant du nouvel appart-hôtel de Saint-Denis.
© (Photo NR, Martine Roy)

Une formule pour les touristes et les salariés

Avec son épouse Sabrina, il crée sa société City Inn 36 pour porter ce « un vrai projet de vie ». Après plusieurs années passées dans les Vosges – où ils ont dirigé, pendant dix ans, une entreprise spécialisée dans la location de meublés de tourisme – le couple décide de retourner dans l’Indre, leur terre natale, avec leurs quatre enfants.

« Lorsque nous avons entendu parler du projet de transformation de la chapelle Saint-Denis en appart-hôtel, nous avons immédiatement décidé de répondre à l’appel d’offres. Le résultat est magnifique. C’est un superbe équipement, souligne Johann Hamard, impatient de se lancer dans l’aventure. Nous recevons les clés mardi 25 juin. Notre équipe est prête : nous avons recruté deux salariés à temps plein pour l’accueil et la maintenance, deux apprentis et un veilleur de nuit. Il ne nous reste plus qu’à nous repérer ! »

Le couple attendra néanmoins un peu avant d’apporter sa touche personnelle à la décoration intérieure. «Nous verrons après les Jeux Olympiques. Paris 2024 a sa propre décoration. C’est normal. Ils resteront chez eux pendant quarante jours. il explique.

Les 25 appartements sont équipés d’une kitchenette et d’une salle de bain.
© (Photo NR, Martine Roy)

En tout cas, le nouveau site hôtelier suscite déjà l’enthousiasme des Castelroussins. Samedi 22 juin 2024, quatre cents personnes se sont inscrites aux quatre créneaux de visite organisés dans l’ancienne chapelle Saint-Denis. Beaucoup étaient des résidents locaux intéressés à y loger leur famille à l’occasion.

De quoi donner un peu plus de confort à un dirigeant déjà convaincu des avantages de son équipement : « La formule appart-hôtel est très appréciée des salariés en déplacement professionnel car elle leur offre une totale liberté. Elle peut également séduire les touristes appréciant ce type d’autonomie. »

Johann Hamard et son épouse ont prévu de développer des services spécifiques : un service de navettes pour les voyageurs arrivant en train (à partir d’octobre) mais aussi une option « frigo plein » pour soulager les locataires de la « corvée des courses » à leur arrivée.

L’appart’hôtel Saint-Denis, situé rue du 3e-Rac à Châteauroux, ouvrira ses réservations à partir du 1est Juillet, sur son futur site Internet ou par téléphone au 02.54.60.05.16. Tarifs : de 50 € à 120 € la nuit selon la taille du logement (studio ou T2).

en chiffres

  • Les travaux de rénovation de la chapelle Saint-Denis ont débuté en mars 2023. Vingt-cinq appartements de type appart-hôtel ont été créés sur le site : 13 studios et 12 T2, tous équipés de leur kitchenette et disposés sur trois niveaux avec ascenseur. Les équipements sont accessibles à 80% aux personnes à mobilité réduite. A ces 25 appartements s’ajoute un gîte indépendant pour six personnes, réservable auprès des gérants de l’appart’hôtel de Saint-Denis, ce qui porte la capacité totale de l’équipement à 77 lits.
  • Ce projet, motivé par la perspective des Jeux olympiques de 2024, a coûté 8,6 millions d’euros à la collectivité, qui a pu bénéficier de subventions (jusqu’à 42 % du montant, soit 3,5 millions d’euros). Le délégataire, qui s’est engagé pour sept ans, paiera un loyer composé d’une redevance forfaitaire de 106 000 € HT par an et d’une quote-part équivalente à 3 % de son chiffre d’affaires.
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV FESTIVAL DE NÎMES Record de fréquentation pour l’édition 2024 – .
NEXT les meilleures adresses de la rédaction pour un séjour dans la capitale autrichienne – .