«C’est vital pour nous»

«C’est vital pour nous»
«C’est vital pour nous»

Il n’y avait pas vraiment beaucoup de suspense, mais quand même. Voir le nom du Brest BH inscrit dans la liste officielle des clubs engagés pour la phase finale de la Ligue des Champions 2024-2025 est un soulagement pour Nicolas Roué. « Tant que nous n’avions pas reçu la mise à niveau, nous pouvions forcément avoir un petit doute. Mais nous connaissons aussi les critères et nous savons que nous sommes un très bon élève.”raconte le responsable sportif du club du Finistère.

“Cela nous rend meilleurs”

Deuxième de la Ligue féminine derrière Metz à l’issue du championnat, le BBH a dû attendre cette décision du comité exécutif de la fédération européenne de handball pour passer à l’échelon supérieur. C’est désormais certain. Il participera à la plus prestigieuse compétition européenne pour la huitième saison consécutive. « Pour nous, c’est quelque chose de vitalassures Nicolas Roué. La Ligue des champions nous permet de continuer à nous développer. Il nous rend meilleurs à tous les niveaux, nous apprend les exigences en termes de structuration et de relations avec nos partenaires. Et c’est ce que le sport fait de mieux. Nous voulons donc absolument participer. D’autant qu’il est crucial en recrutement lorsqu’il s’agit de convaincre un joueur. »

Eliminé en huitièmes de finale cette année par le club hongrois de Ferencvaros, le club finistérien aura à cœur de faire mieux. Dans son objectif de retrouver le Final Four pour la première fois depuis l’édition 2020-2021, le BBH pourra compter sur un effectif renouvelé réduit à 16 joueuses (contre 22 la saison dernière), emmené par la nouvelle coach Raphaëlle Tervel.

A LIRE AUSSI. Handball. Découvrez l’effectif du Brest BH 2024-2025

Le format de la compétition reste inchangé, avec seize équipes réparties en deux groupes de huit. Le tirage au sort des groupes aura lieu le jeudi 27 juin à 17h30 à Vienne (Autriche). Les premiers matchs auront lieu le week-end du 7 et 8 septembre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le maire se défend – .
NEXT Un été en province (1/6). Du marché unique au marché de l’uniformité – .