pas le choix de s’adapter

pas le choix de s’adapter
pas le choix de s’adapter

Jeux d’eau, activités annulées, changements de locaux. Les écoles et les parents ont pris des mesures extrêmes mercredi pour éviter que les jeunes ne souffrent de la chaleur accablante.

• Lire aussi : Il n’a jamais fait aussi chaud à Montréal le 19 juin

«C’est définitivement une journée extrême», a déclaré Annie Nareau, résidente d’Upton, en Montérégie.

Faut-il garder les enfants à la maison ou les envoyer à l’école malgré cette chaleur ? Pendant que les parents se déchiraient sur les réseaux sociaux, Mmoi Nareau a simplement laissé le choix à ses enfants du primaire.

« Je leur ai présenté les avantages et les inconvénients de chaque option », explique-t-elle. « Si vous voulez y aller, nous veillerons à ce que vous soyez à l’aise », leur a-t-elle dit.

Résultat : son fils, récemment opéré de la hanche et ne pouvant ni courir ni sauter, a préféré rester à la maison près de la piscine. Sa fille, qui termine ses 6 anse année, j’ai préféré découvrir les dernières activités organisées par l’école.

Instructions envoyées

Dans de nombreuses écoles primaires, des jeux d’eau ont été installés pour rafraîchir les jeunes. La plupart des centres de services scolaires contactés par Le journal avaient également envoyé des consignes à leurs établissements par rapport à la chaleur.

Dans certains endroits, des activités ont dû être annulées ou modifiées.

À l’École des Boisés, à Saint-Alexis-des-Monts en Mauricie, le camp d’été organisé pour trois groupes a été annulé car les activités sportives prévues auraient toutes eu lieu à l’extérieur, dont aucune n’était à l’horaire prévu. ‘eau.

«Les parents avaient déjà commencé à exprimer leur inquiétude face à la chaleur accablante annoncée», indique par courriel Amélie Germain-Bergeron du Centre de services scolaire Énergie.

À l’école Jésus-Marie de Beauharnois, une « course » colorée s’est transformée en une « marche » colorée, prévenait-on sur Facebook.

Presque fini

À l’école Boucher-De La Bruère de Montréal, c’était la journée de remise des diplômes pour les 6 anse année. La chaleur n’a en rien empêché les diplômés de lancer leur mortier en l’air en présence de leurs parents.

“Les filles qui avaient du mascara, ça coulait”, raconte Yasmine Belmqadem, 12 ans, à propos de sa classe où il faisait particulièrement chaud ces derniers jours.






Photo Agence QMI, Joël LEMAY

Yasmine Belmqadem, 12 ans, avec ses parents, Driss Belmqadem et Fathia Es-Senni, juste après l’obtention de leur diplôme.

«On a même dû changer de classe», a expliqué Justine Breault-Ouimette, 12 ans.

En effet, il faisait tellement chaud dans la salle d’une classe de 6e L’année où le groupe était réparti dans des locaux climatisés, plusieurs étudiants ont déclaré au Journal.






Photo Agence QMI, Joël LEMAY

Kody Grant, 11 ans, avec ses parents Kathleen Bouchard et Denis Grant.

“C’est énervant, quand il fait chaud, on ne peut pas jouer au foot”, a déclaré Kody Grant, 11 ans, qui s’est dirigé directement vers la piscine familiale aussitôt la cérémonie de remise des diplômes terminée.

Avez-vous des informations sur la chaleur dans les écoles ?

Écrivez-moi à

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Bailey Anne Campbell 1983 2024, nécrologie, avis de décès – .
NEXT Jean Coutu et Brunet s’associent à Uber Eats – .