Enquête du ministère de la Sécurité publique

Enquête du ministère de la Sécurité publique
Enquête du ministère de la Sécurité publique

Les Montréalais ont moins confiance dans leur service de police que le reste des Québécois, révèle un sondage Léger réalisé au printemps dernier pour le compte du ministère de la Sécurité publique.


Publié à 12h52

Mis à jour à 13h34

20 % des répondants montréalais ont indiqué qu’ils avaient peu ou pas confiance en leur service de police. Cette statistique s’élève à 14 % pour l’ensemble du Québec. Le sondage a été mené auprès de plus de 10 000 répondants à travers la province, tant par téléphone que sur le Web.

À Montréal, près d’un répondant sur trois n’est pas d’accord avec l’affirmation selon laquelle « le service de police est efficace dans la prévention du crime ».

Toutefois, 85 % des répondants de tout le Québec se disent confiants et satisfaits de leur service de police.

Le président du comité de travail et ancien chef du SPVQ (Service de police de la ville de Québec), Robert Pigeon, a qualifié la démarche d’enquête de « rigoureuse » et de « courageuse ». “Le but est d’obtenir une mesure comparative pour l’avenir”, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse.

Partout au Québec, 28 % des répondants ne sont pas d’accord que leur service de police « déploie suffisamment d’efforts pour répondre adéquatement aux enjeux liés à certains problèmes sociaux ». L’enquête donne des exemples de sans-abrisme, de santé mentale et de crise des surdoses. Ce chiffre s’élève à 49 % pour l’île de Montréal.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Moins de bacheliers reçus pour la première fois cette année à l’Académie de Nice – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné