Glucksmann « comprend les ennuis » de ses électeurs mais appelle à « donner la priorité aux dangers »

Glucksmann « comprend les ennuis » de ses électeurs mais appelle à « donner la priorité aux dangers »
Glucksmann « comprend les ennuis » de ses électeurs mais appelle à « donner la priorité aux dangers »

Dans un forum à Monde Publié mardi, le troisième candidat aux élections européennes met en garde contre « le RN (qui) seul peut conquérir la majorité absolue à l’Assemblée en moins de trois semaines ».

Il n’avait pas parlé depuis une semaine. Alors que Raphaël Glucksmann (PS-Place Publique) a marqué la campagne européenne par sa troisième place, grâce à son score qui accusait un retard de moins d’un point sur la candidate macroniiste Valérie Hayer, l’annonce surprise de la dissolution puis de la nouvelle alliance scellée à gauche, sans ayant eu son mot à dire, il l’a rapidement éloigné des projecteurs.

Malgré les avertissements, l’eurodéputé n’a pas été écouté. Certains de ses partisans n’ont pas compris sa passivité lors de la formation du Nouveau Front Populaire en vue des élections législatives anticipées, alors qu’il s’était engagé avant même le scrutin à être “garant” d’une ligne plus modérée et unificatrice qui prendrait le dessus à gauche. Si le député européen “comprendre” dans un stand à Monde publié mardi soir sur “perturbation de ses nombreux électeurs qui ont voté le 9 juin pour la voie social-démocrate, écologiste et pro-européenne ouverte pendant la campagne”, il les appelle à « donner la priorité aux périls » face à un “l’extrême droite aux portes du pouvoir”.

Au vu des sondages, le « bloc national» pourrait en effet connaître une forte envolée dans les sondages du 30 juin et du 7 juillet. Avec une majorité absolue à la clé ? Raphaël Glucksmann refuse cette hypothèse. Et exhorte les Français à faire la part des choses. « Qui peut décemment croire que la principale menace pour la République vient d’une France insoumise divisée et diluée dans une large coalition électorale sur laquelle elle n’a aucun contrôle alors que le Rassemblement national peut seul conquérir en moins de temps la majorité absolue à l’Assemblée ? trois semaines?” il explique.

Macron « a ouvert les portes de l’enfer »

Tout au long de son texte, l’essayiste n’épargne pas non plus la décision du président de la République, officialisée après la cinglante défaite de la liste Renaissance. Il voit un « a fait que le prince ouvre la voie à une campagne de vingt jours avec un système électoral réduisant de facto l’expression du pluralisme. » Et pour ajouter un peu plus de poids au comportement d’Emmanuel Macron, qui aurait ouvert « Les portes de l’enfer » : “Nous sommes présidés par un adolescent qui s’amuse à jouer des allumettes dans une station-service sous les applaudissements amoureux de trois obscurs conseillers.”

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Basket-ball. A Décines, la Serbie de Jokic refroidit la France de Wembanyama – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné