Isère. Un corps retrouvé en Isère près du pont du barrage de Saint-Égrève

Isère. Un corps retrouvé en Isère près du pont du barrage de Saint-Égrève
Isère. Un corps retrouvé en Isère près du pont du barrage de Saint-Égrève

Le corps sans vie d’un homme dérivant à la surface de l’Isère a été retrouvé ce mardi 18 juin vers 10 heures, à proximité du pont-barrière de Saint-Égrève.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur ” J’accepte “des cookies et autres traceurs seront placés et vous pourrez visualiser le contenu (Plus d’information).

En cliquant sur “J’accepte tous les cookies”vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix


J’accepte
J’accepte tous les cookies

Très endommagé par un séjour manifestement prolongé dans l’eau, il devrait faire l’objet d’un examen approfondi mais, selon les premières constatations, il ne présente aucune trace de coups ou de violences laissant penser à la conséquence d’un acte criminel.

Pour l’instant, la victime n’a pas été identifiée mais deux personnes sont portées disparues en Isère depuis début juin.

Deux personnes portées disparues depuis le 6 juin

Un homme âgé d’une cinquantaine d’années a été aperçu par témoins tombant en Isère le 6 juin au matin sur la commune de Saint-Martin-d’Hères. D’importants moyens de secours ont alors été utilisés par les pompiers pour tenter de le sauver mais l’homme n’a pas pu être retrouvé et les recherches ont été suspendues.

Ce même jeudi 6 juin, vers 4 heures du matin, un jeune policier de 25 ans – affecté au CRS de Saint-Laurent-du-Var dans les Alpes-Maritimes, alors en déplacement avec son unité en Isère – avait, comme car il a quitté les locaux du CRS 45, avenue Rhin-et-Danube à Grenoble où lui et ses collègues étaient stationnés, laissant derrière lui son téléphone portable et une lettre dans laquelle il exprimait ses intentions suicidaires.

Depuis, on est sans nouvelles de lui et une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte par le parquet et confiée aux policiers de Grenoble qui le recherchent toujours.

Des échantillons d’ADN devraient logiquement être prélevés sur le corps retrouvé en Isère ce mardi matin pour être analysés afin de permettre son identification formelle et établir s’il appartient à l’une ou l’autre de ces deux personnes disparues.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Aux Fêtes Maritimes de Brest, les marins accueillent le public à bord – .
NEXT pas un avion dans le ciel francilien lors de la cérémonie d’ouverture – Libération – .