Etat de catastrophe naturelle reconnu dans 6 communes

Etat de catastrophe naturelle reconnu dans 6 communes
Etat de catastrophe naturelle reconnu dans 6 communes

Entre le 21 et le 26 mai, l’est de la Somme a connu un épisode pluvieux d’une ampleur exceptionnelle justifiant la mise en œuvre d’une procédure accélérée de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

Ainsi, par arrêté du 5 juin publié au Journal Officiel du 14 juin 2024, les communes suivantes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour le phénomène d’inondations et de coulées de boue :

– Bray-sur-Somme

– Cérisy

– Monchy-Lagache

– Morlancourt

– Sailly-Laurette

– Sains-en-Amiénois.

Les dossiers des communes de Ham, Pissy, Seux et Ugny-l’Equipée où le phénomène météorologique a été moins intense, seront étudiés ultérieurement, dans le cadre de la procédure ordinaire.

Les personnes sinistrées qui n’ont pas déclaré le sinistre disposent d’un délai de trente jours à compter de la date de publication de la commandesoit au plus tard le 14 juillet 2024, de contacter leur compagnie d’assurance afin d’obtenir une indemnisation de leur sinistre.

Pour toute question, vous pouvez contacter le service interministériel de protection et de protection civile au 03.22.97.80.80.

Par ailleurs, le préfet de la Somme et le président du Conseil départemental, en coordination avec le président du Conseil régional, ont mis en place le 12 juin un comité de pilotage afin de faire le point sur la situation et présenter les dispositifs de compensation ouverts aux communes. et arrêter les mesures à prendre pour prévenir de futures coulées de boue. Dans cet objectif, les sous-préfets d’arrondissements réuniront durant l’été des groupes de travail avec les collectivités, les opérateurs et les acteurs concernés. Un nouveau comité directeur se réunira en octobre.

Les inondations, une catastrophe naturelle

Nous avons eu un gros problème avec les coulées de boue, comme il y a 16 ans. C’était le 16 mai…» souligne Eric Legrand, maire de Ham.

Le quartier St-Sulpice sous les eaux mardi

En effet, mardi 21 mai, suite à de fortes pluies et orages, des résidences de la Cité des Logis, à proximité de la salle Jean Dufeux, dans le quartier Saint-Sulpice de Ham, ont subi des inondations. “Les champs qui se situent derrière les maisons surplombent le quartier : les coulées de boue sont arrivées d’en haut. Il y avait aussi 20 centimètres d’eau sur la route.» a décrit le maire jeudi 23 mai, après avoir visité les lieux lors des manifestations.

Et de noter : «Deux maisons ont été gravement touchées par l’eau dans les sous-sols. Les habitants ont tout perdu à l’intérieur. D’autres maisons ont été touchées mais les habitants ont pu limiter les dégâts. Il n’y a pas eu de relogement à ma connaissance.

229 pompiers mobilisés

Au final, tout l’est du département a été impacté par les fortes pluies qui ont provoqué un phénomène de ruissellement dans plusieurs communes de la Somme. Ham et Eppeville ont été les deux communes les plus touchées. “Ces événements ont causé principalement des dégâts matériels dans une centaine d’habitations, et 16 véhicules ont été emportés par une coulée de boue. Cependant, grâce à l’action des secours, aucune victime n’a été signalée. 229 pompiers ont été engagés pour un total de 83 interventions sur les communes de Bray-sur-Somme, Sains-en-Amiénois, Cerisy, Morlancourt, Eppeville (5 interventions), Ham (4 interventions) et Sailly-Laurette..» nous expliquons à la Préfecture de la Somme.

Vendredi, Monchy-
Lagache inondée

Vendredi 24 mai, relebelote ! La pluie est revenue dans la soirée et cette fois, c’est la commune de Monchy-Lagache qui a été fortement impactée. “Cela a commencé hier (vendredi 24 mai, ndlr) vers 18 heures, nous avons eu plus de 50 mm d’eau, et donc, des inondations et des coulées de boue. Une trentaine de maisons ont été touchées rue de la Clairière, rue de la Râperie et rue de Douvieux.» souligne Caroline Henocq, adjointe de la commune, samedi 25 mai, à l’heure du ménage. Et de noter : «Nous tenons à remercier les pompiers et la Croix Rouge, qui sont intervenus très rapidement et nous ont aidé jusque tard dans la nuit.

Le Préfet demande une analyse des événements avant classement en catastrophe naturelle

Suite à ces événements, Rollon Mouchel-Blaisot, préfet de la Somme, a demandé aux services de l’État, sous la coordination de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), une analyse des causes des coulées de boue et des inondations. survenus dans la soirée du 21 mai, afin d’agir pour éviter qu’ils ne se reproduisent.

Le département de la Somme aux côtés des victimes

De son côté, Stéphane Haussoulier, président du Conseil départemental et du SDIS 80, indique : « la tempête de ce mardi 21 mai 2024 a causé d’importants dégâts dans plusieurs communes. J’exprime une fois de plus ma profonde solidarité avec les victimes. J’ai exceptionnellement demandé aux services du Département d’intervenir sur les voiries urbaines si nécessaire. Ces événements se multiplient : c’est la preuve du changement climatique en action. Je tenais à rappeler aux Maires concernés que le Département pourra les aider financièrement grâce au Fonds de Soutien mis en place par la collectivité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Beaune s’embrase pour la flamme olympique – .
NEXT Le Maroc affrontera Monaco à Marrakech ! – .