La saison des festivals commence en Ontario

La saison des festivals démarre et durera tout l’été en Ontario français. Ce week-end est aussi l’occasion d’entendre l’une des plus belles voix belgo-canadiennes de la vraie vie. À Sudbury, on découvre un artiste sous un angle nouveau tandis qu’à Hammond, on redécouvre une discipline qui manquait de représentation dans l’Est. Du côté de Toronto, on se souvient que les jeux vidéo font aussi partie de notre culture.

La nouvelle version du FFO

Le Festival franco-ontarien (FFO) donne le coup d’envoi de l’été à Ottawa. L’événement majeur se déroulera au parc Major’s Hill jusqu’à samedi. À la suite d’une étude menée l’année dernière, l’organisme (Groupe Simoncic) a rebattu les cartes pour proposer une programmation plus diversifiée, susceptible d’attirer un public plus large et plus jeune, tout en offrant une meilleure place aux artistes francophones. Ontario. Le FFO débute ce soir avec la soirée afro-caribéenne mettant en vedette Pierre Kwenders, Paul Beaubrun et Moonshine. Vendredi, la soirée hip-hop réunit LeFLOFRANCO, Sarahmée et Fouki. Et samedi, on pourra voir Mehdi Cayenne, Damien Robitaille et Kaïn.

Un nouvel espace communautaire, le Café Communal, sera également doté d’une deuxième scène qui mettra en vedette des artistes locaux tels que King H, Jesse Simmons, Jessie Lindsay et Sophie d’Orléans, entre autres.

La FFO propose également des kiosques de différents organismes, des activités pour toute la famille et des spectacles jeunesse. Photo : TFO / Stéphane Bédard

Ottawa, du 13 au 15 juin. Détails et billets sur le site de la FFO.

Comme un fou comme un soldat…

La star belgo-canadienne Lara Fabian donnera deux concerts à la salle Southam du Centre national des Arts (CNA), vendredi et samedi. Au moment de la rédaction de cet article, il restait encore des billets sur le balcon. Le tour Je t’aime célèbre les « chansons intemporelles » qui ont marqué la carrière de la star née à Etterbeek, une ville de la région bruxelloise, en Belgique. Le chanteur s’envolera également vers le vieux continent pour une longue tournée cet automne.

Après Ottawa, Lara Fabian s’arrêtera deux soirées au Québec, puis s’envolera pour sa tournée européenne en octobre. Photo : Avec l’aimable autorisation du CNA

Ottawa, les 14 et 15 juin. Détails et billets sur le site Internet de l’AIIC.

Une autre corde à l’arc de Chloé Thériault

Bien connue dans le monde du théâtre, Chloé Thériault cultive également un talent en arts visuels. Sa toute première exposition, avec la Galerie d’art de Sudbury, se déroulera jusqu’au 17 juin au Sudbury Theatre Centre. Chloé Thériault a développé son amour pour le dessin à l’adolescence, alors qu’elle se remettait d’un traumatisme crânien. Dans cette exposition, elle propose des œuvres abstraites, méditatives et très colorées. « Les formes et les couleurs sont encore aujourd’hui mon refuge contre le paysage fade et cimenté dans lequel nous vivons, et peut-être l’endroit où mon cerveau peut lâcher les règles et suivre ses impulsions », explique la Sudburoise dans la description de l’exposition.

Il s’agit de la première exposition des peintures de Chloé Thériault, qui dessine et peint depuis l’adolescence. Photo : Chris Thériault

Sudbury, jusqu’au 17 juin. Détails sur le site de la Galerie d’art de Sudbury.

Rencontrez Bao

Né au Vietnam pendant la guerre, Bao Pham arrive à Montréal à l’âge de sept ans. Même s’il dessine depuis toujours, c’est à l’âge de 20 ans que sa découverte du graffiti fait de lui un artiste accompli. Parallèlement à sa carrière de dentiste, Bao Pham a vu ses œuvres exposées à New York, Los Angeles, Londres et Singapour. L’art urbain inspire toujours sa création, comme vous pourrez le constater en visitant l’exposition Pleins feux sur Bao, qui déménage aujourd’hui à la Thompson Landry Gallery de Toronto. L’exposition se déroulera jusqu’au 4 juillet, et Bao Pham sera présent ce samedi de midi à 16 heures, pour rencontrer les visiteurs.

Casa Del Papel de Harley Quinn, techniques mixtes sur toile. Image : Bao

Toronto, jusqu’au 4 juillet. Rencontre avec l’artiste le 15 juin. Détails sur le site de la galerie Thompson Landry.

Bibiche en voyage en Cornouailles

La Fusion des arts de langue française et du Théâtre (Fusion) de Cornwall veut permettre aux gens de la région de découvrir et de participer à différentes formes de création artistique en langue française. L’organisme a reçu le plus récent prix communautaire Jeanne-Sabourin, présenté par Théâtre Action. Dès ce soir, la troupe de théâtre Amalgame présente la comédie en trois actes Dépêchez-vous Bibiche, on va rater l’avion. La pièce a été écrite par le Français Jérôme Dubois et est adaptée et mise en scène par Pauline Laneville, assistée de Ginette Girard et Nancye Labrecque. Neuf comédiens participent à sept représentations, entre le 15 et le 23 juin. Au moment d’écrire ces lignes, la représentation du 15 juin à 14 heures affiche déjà complet, et la salle se remplit bien pour d’autres dates. La pièce sera présentée au Seaway Valley Theatre de Cornwall.

La troupe de théâtre communautaire Amalgame présente la pièce Dépêchez-vous Bibiche, on va rater l’avion. Photo : Tommy St-Arnaud

Cornwall, du 13 au 23 juin. Détails et billets sur le site d’Amalgam.

Un besoin satisfait à Hammond

Cet été, l’Est de l’Ontario accueille une ligue d’improvisation estivale, le Slice Improv Club. Les joueurs de la région, qui s’impliquent souvent dans les ligues d’Ottawa comme l’Acronym, le LIEU (à l’Université d’Ottawa) ou encore dans les événements d’improvisation du MIFO, n’ont plus eu beaucoup d’occasions de jouer durant l’été. C’est en faisant ce constat que certains ont décidé de créer le Slice, qui jouit déjà d’une grande popularité. Une douzaine d’équipes se sont inscrites pour participer et environ 70 personnes ont assisté au premier match le 4 juin.

Si le sport théâtral créé par Robert Gravel et Yvon Leduc s’appuie sur les codes du hockey pour structurer le jeu, les organisateurs du Slice sont partis du cliché des joueurs de hockey qui jouent au golf durant l’été pour développer leur concept. C’est ainsi qu’ils ont formé des équipes de quatre et l’ordre de jeu est déterminé, entre autres, par un tee plutôt que par une rondelle. Autre particularité, le public n’est invité à voter qu’une seule fois, à la fin du match, et non entre chaque improvisation. L’un des fondateurs, Dominique Payer, a expliqué à l’ONFR que cette façon de faire permettait un rythme plus fluide et plus rapide, ce qui laissait plus de place au jeu durant la soirée.

Les matchs ont lieu un mardi sur deux au Hammond Golf Club. Le prochain match aura lieu ce mardi.

Plutôt que les maillots de hockey habituels, les membres de Slice portent des polos de golf. Photo : gracieuseté de Slice

Hammond, le 18 juin, puis les 2, 16 et 30 juillet ainsi que le 13 août. Détails et billets sur la page Facebook Slice.

La ville reine… du jeu vidéo

La Toronto Games Week se déroule jusqu’au 19 juin. Il s’agit d’un regroupement d’événements organisés par différentes organisations pour célébrer les arts et la culture jouables. Une délégation française, composée de cinq professionnels de l’industrie, sera sur place jusqu’au 15 juin. Le public est invité à assister à cette journée le 15 juin au Collège Humber. Dès 9h15, William Bertin évoquera « l’édition et le sourcing dans le secteur du jeu vidéo en Europe ». Un panel de discussion suivra sur le thème « France X Canada, favoriser l’intégration dans le jeu vidéo ». Enfin, un match de démonstration mettra en vedette le joueur professionnel et champion du monde Kayane, ainsi que le consul général de France à Toronto, Bertrand Pous.

Détails de la délégation française. Photo : Consulat Général de France à Toronto

Toronto, 15 juin. Détails sur le site du Consulat général de France à Toronto.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné