Mère condamnée à la prison à vie pour infanticide

Mère condamnée à la prison à vie pour infanticide
Mère condamnée à la prison à vie pour infanticide

“Nous espérons que cette enfant a perdu connaissance rapidement et qu’elle n’a pas souffert avant de mourir”, a déclaré jeudi le président d’un tribunal bernois qui condamne une mère à la prison à vie pour le meurtre de sa fille de 8 ans. La Cour a conclu que, le soir du 1er février 2022, l’accusée avait emmené sa progéniture dans une forêt de Köniz (BE) avant de lui infliger des blessures mortelles à la tête avec une pierre de huit kilos. Les juges ont donc cru le garçon de 12 ans qui, les ayant vus tous deux se promener dans les bois, avait su décrire le prévenu.

Le tribunal a estimé que cette dernière, aujourd’hui âgée de 32 ans, aimait sa fille, mais que sa vie de mère célibataire était épuisante et qu’elle n’était pas à la hauteur. Il a été conclu qu’elle avait agi de manière sournoise en attirant sa fille dans la cachette et que ses motivations étaient « égoïstes ». Le comportement étrange de la mère au moment de la découverte du corps a également été évoqué : ce soir-là, elle attendait à 15 mètres de son enfant, inerte, que les policiers arrivent sur les lieux, et donnait l’impression de peur qu’il soit tranquille. blessé.

De son côté, l’accusée a toujours clamé son innocence. «Je n’aurais jamais pu toucher ma fille. Je l’aimais”, s’est-elle défendue lors de son procès. Son avocat avait réclamé l’acquittement, tout en pointant les incohérences et inexactitudes du jeune témoin. La femme reconnue coupable du meurtre de sa fille peut encore faire appel du jugement. Mais si ce n’est pas le cas, elle pourra demander une libération conditionnelle au plus tôt après quinze ans de prison.

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ingénieur Industriel H/F STELLIANT NANCY CDI – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné