SÉNÉGAL-RWANDA-THÉÂTRE / Une pièce de théâtre sur le génocide rwandais présentée à Sorano – Agence de presse sénégalaise – .

Dakar, 27 mai (APS) – La pièce « Essuie tes larmes et lève-toi ! », jouée ce dimanche au Théâtre national Daniel Sorano de Dakar, est « une arme pour combattre le négationnisme et l’oubli », a déclaré son auteur Jean Marie Vianney Rurangwa , un Canadien originaire du Rwanda, pays au centre de cette pièce en raison du génocide des Tutsis dont il fut le théâtre en 1994.

“C’est une pièce contre l’oubli, le négationnisme et contre le révisionnisme, car il y a beaucoup de gens, par exemple des descendants de génocidaires, qui commencent à le nier, à le réviser”, déclare-t-il.

Il estime que cette émission, qui retrace le génocide rwandais perpétré du 7 avril au 4 juillet 1994 avec plus d’un million de Tutsis tués en cent jours, est « une arme pour combattre le négationnisme et ceux qui veulent reléguer cette mémoire aux oubliettes ». de l’histoire ».

Dans plusieurs tableaux, Jean Marie Vianney Rurangwa raconte avec douceur une réalité cruelle, cette atrocité humaine perpétrée dans un pays qui, autrefois, était considéré « beau comme un paradis ».

Metteur en scène et acteur de la pièce, il affirme que les racines de l’idéologie raciste ont saigné à blanc le tissu social du peuple rwandais en générant des pogroms perpétrés contre les Tutsis dans les années 1960.

Le spectacle, qui dure plus d’une heure, se concentre sur le génocide et décrit les horreurs subies par les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées et l’ensemble de la population tutsie.

Jean Marie Vianney Rurangwa souligne la « forte résilience » dont font preuve les Rwandais. “Car comme le phénix de la légende, ils renaissent de leur centre et font tout pour que ce ne soit plus jamais un slogan vide de sens”, dit-il.

La pièce a été interprétée par 14 comédiens, dont trois femmes, issus de divers genres artistiques tels que la poésie, le chant, le théâtre et le slam. Un choix délibéré de l’auteur qui estime qu’il était important, compte tenu de la dureté du sujet, d’accrocher les gens jusqu’au bout à travers les chansons, la musique, le slam.

La pièce « Essuie tes larmes et lève-toi ! », créée en 2002, a été jouée à Dakar dans le cadre de la commémoration des cent jours du génocide perpétré il y a trente ans, explique l’ambassadeur du Rwanda au Sénégal, Jean Pierre Karabaranga.

Il souligne que la pièce, vieille de plus de 22 ans, est très connue dans le monde entier pour avoir été jouée un peu partout.

M. Karabaranga a rappelé les excellentes relations de coopération entre le Sénégal et le Rwanda, en présence du directeur de cabinet du ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, El Hadji Tanor Gningue.

« Cette performance de très grande qualité nous a ramenés dans un passé douloureux que les artistes nous appelaient à assumer avec responsabilité. +Essuie tes larmes et lève-toi !+ est tout à fait illustratif de la mentalité de résilience du peuple rwandais », a déclaré M. Gningue.

FKS/ASG

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin