À Mayotte, le choléra fait une deuxième victime âgée de 62 ans

À Mayotte, le choléra fait une deuxième victime âgée de 62 ans
À Mayotte, le choléra fait une deuxième victime âgée de 62 ans
>>>>
JEKESAI NJIKIZANA / AFP À Mayotte, une femme de 62 ans est décédée du choléra, samedi 25 mai. (Photo d’illustration : une infirmière administre une dose de vaccin contre le choléra, Zimbabwe)

JEKESAI NJIKIZANA / AFP

À Mayotte, une femme de 62 ans est décédée du choléra, samedi 25 mai. (Photo d’illustration : une infirmière administre une dose de vaccin contre le choléra, Zimbabwe)

FRANCE – Nouvelle victime de l’épidémie dans le département français le plus pauvre. Une femme de 62 ans est décédée samedi à Mamoudzou des suites du choléra, portant à deux le nombre de décès liés à cette maladie à Mayotte, a annoncé ce dimanche 26 mai l’Agence régionale de santé.

La femme est morte «à son domicile sur les hauteurs du quartier Cavani, à Mamoudzou»a précisé l’ARS dans un communiqué.

« En application du protocole de lutte contre le choléra, les équipes d’intervention se sont rendues sur place pour désinfecter le domicile et prendre en charge les proches des défunts »Elle ajoute. « Les opérations de vaccination des cas contacts sont réalisées à compter du » ce dimanche.

L’épidémie s’accentue aux Comores

Le 8 mai, un enfant de trois ans est décédé du choléra, qui a touché plusieurs dizaines de personnes ces derniers mois à Mayotte.

Les premiers cas de choléra sur le territoire ont été enregistrés à la mi-mars chez des personnes revenant des Comores voisines, où l’épidémie éclate.

A Mayotte, les premiers cas ” indigène “diagnostiqué chez des patients n’ayant pas quitté l’île française, est apparu fin avril.

Le choléra, une maladie bactérienne qui peut provoquer une diarrhée aiguë et entraîner la mort par déshydratation en un à trois jours, se transmet par l’eau ou les aliments contaminés. Il existe des vaccins et des traitements efficaces.

Voir aussi sur HuffPost :

La lecture de ce contenu peut entraîner le dépôt de cookies par l’opérateur tiers qui l’héberge. Compte tenu des choix que vous avez exprimés concernant le dépôt de cookies, nous avons bloqué l’affichage de ce contenu. Si vous souhaitez y accéder, vous devez accepter la catégorie de cookies « Contenu tiers » en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV pourra-t-on encore prendre du jus d’orange au petit-déjeuner ? – .
NEXT une recrue très talentueuse rejoint le club ! – .