Une femme est morte du choléra à Mayotte, le deuxième décès depuis le début de l’épidémie

Une femme est morte du choléra à Mayotte, le deuxième décès depuis le début de l’épidémie
Une femme est morte du choléra à Mayotte, le deuxième décès depuis le début de l’épidémie

Le choléra a tué une deuxième personne à Mayotte, un département français d’outre-mer de l’océan Indien. Une femme de 62 ans est décédée samedi 25 mai 2024 à Mamoudzou, portant à deux le nombre de décès liés au choléra, cette maladie qui sévit depuis plusieurs mois sur l’île voisine des Comores.

Le sexagénaire est décédé «à son domicile sur les hauteurs du quartier Cavani, à Mamoudzou»a indiqué dimanche l’Agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué.

« En application du protocole de lutte contre le choléra, les équipes d’intervention se sont rendues sur place pour désinfecter le domicile et prendre en charge les proches des défunts »ajoute l’ARS. « Les opérations de vaccination des cas contacts sont réalisées à compter du » ce dimanche.

Le 8 mai, un enfant de trois ans est décédé du choléra, qui a touché plusieurs dizaines de personnes ces derniers mois à Mayotte, le département français le plus pauvre.

L’épidémie s’envole aux Comores, cas « autochtones » à Mayotte

Les premiers cas de choléra sur le territoire ont été enregistrés à la mi-mars chez des personnes revenant des Comores voisines, où l’épidémie éclate.

A Mayotte, les premiers cas ” indigène ” diagnostiqué chez des patients n’ayant pas quitté l’île française, est apparu fin avril.

Le choléra, une maladie bactérienne qui peut provoquer une diarrhée aiguë et entraîner la mort par déshydratation en un à trois jours, se transmet par l’eau ou les aliments contaminés. Il existe des vaccins et des traitements efficaces.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Flavia Coelho, TOT, The Buttshakers et Sax Machine… Les artistes se relaient à notre micro ! – .
NEXT Un conflit entre adolescents s’intensifie lorsque les parents interviennent