le premier tronçon du réseau Vélo Ile-de-France relie Vaires et Serris

le premier tronçon du réseau Vélo Ile-de-France relie Vaires et Serris
le premier tronçon du réseau Vélo Ile-de-France relie Vaires et Serris

«Nous levons les freins à la mobilité à vélo», explique Pierre Tebaldini, directeur de cabinet de Lagny-sur-Marne dans l’agglomération. Une autre bonne raison pour que les citoyens se déplacent autrement qu’en voiture ? C’est en tout cas tout l’objectif de ce premier tronçon Seine-et-Marne du réseau Vélos Île-de-France (VIF), inauguré jeudi 23 mai par Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France. , et Jean-Paul Michel, le président de l’agglomération de Marne-et-Gondoire. Cette piste cyclable ultramoderne relie, sur dix kilomètres et via plusieurs communes dont Lagny-sur-Marne, la base nautique de Vaires-sur-Marne et la gare RER A Serris-Val-d’Europe.

A terme, cette ligne – baptisée V4 – devrait relier Val-d’Europe et Cergy-Pontoise, via Paris. Pour l’occasion, le président de la région Île-de-France a fait le déplacement, enfourché un vélo et parcouru le sentier long de 10 km, dont 7 entièrement aménagés sur le territoire de l’agglomération Marne-et Gondoire.

Pour boucler ce tronçon, en un temps record – moins de six mois -, 7 millions ont été investis, financés à 60 % par la région. Ce projet date de la période Covid où les associations cyclables demandaient la création de nouvelles pistes cyclables. “L’idée est de créer de véritables autoroutes pour les vélos vers Paris et de lever les derniers obstacles qui pourraient empêcher certains de remplacer le vélo par la voiture”, explique Pierre Tebaldini.

« Sur ce premier tronçon, la piste cyclable est large, en enduit beige, avec une signalisation directionnelle spécifique au VIF et le marquage au sol correspondant. Les courbes sont presque toutes très souples. Les intersections sont traitées avec une résine colorée», explique Louis Belenfant, directeur du Collectif Vélo Île-de-France, à l’origine du réseau VIF.

S’il se réjouit de l’aboutissement de ce projet, certain qu’avec de bonnes dispositions les pratiques pourront évoluer, il souligne quelques améliorations à apporter comme l’ajout de réflecteurs, d’éclairages de signalisation mais aussi de marquage routier. approche au sol. « La région a confirmé qu’elle ferait le nécessaire. Pour le reste, c’est assez exemplaire et nous espérons voir ce type d’aménagement se développer rapidement dans le reste de la région Ile-de-France ! », conclut-il.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV quel rôle pour les finances publiques au Maroc ? – .
NEXT la police nous rappelle les dangers