Un suspect arrêté en lien avec une fusillade dans une école juive

Un suspect arrêté en lien avec une fusillade dans une école juive
Un suspect arrêté en lien avec une fusillade dans une école juive

Un homme de 20 ans vient d’être arrêté par la police de Montréal en lien avec les coups de feu tirés à l’école juive Yeshiva Gedola, dans l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame. de-Grâce, en novembre dernier.

C’est ce qu’a annoncé le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) dans un communiqué en fin de journée mercredi. Le suspect a été arrêté dans le secteur de LaSalle par des agents de la Division des enquêtes criminelles de l’Ouest.

Il a comparu plus tôt mercredi après-midi au palais de justice de Montréal et fait maintenant face à des accusations de décharge d’arme à feu, de vol et de recel de véhicules volés.

Toutefois, l’enquête se poursuivra « concernant la possible participation d’un ou plusieurs autres individus à cet événement », assure le SPVM.

Ainsi, toute personne possédant des informations pertinentes liées à cette affaire est invitée à contacter le 911, sa station locale ou l’organisme Info-Crime Montréal au 514-393-1133, afin de transmettre des informations de manière confidentielle. Un formulaire peut également être rempli sur le site Internet de l’organisme, si nécessaire.

Deux fois en trois jours

Cette arrestation est liée au 12 novembre dernier, jour où des coups de feu ont été entendus par plusieurs citoyens à l’école Yeshiva Gedola, située sur Deacon Road, près de l’intersection avec l’avenue Van Horne. Tout s’est passé un dimanche vers 5 heures du matin, et un suspect a été aperçu à ce moment-là par certains membres du quartier.

Un véhicule a ensuite été aperçu quittant rapidement les lieux. La police a découvert des impacts de balles et des douilles d’obus. Personne ne se trouvait dans l’établissement au moment des faits, avait alors précisé la police.

Cependant, tout cela s’est produit quelques jours plus tôt, deux écoles juives, dont la même Yeshiva Gedola, avaient déjà été visées par des tirs. Ce sont les employés de l’école qui ont constaté les dégâts sur les bâtiments en arrivant au travail. L’école juive Yeshiva Gedola a ainsi été la cible de tirs à deux reprises en trois jours.

«La communauté juive de Montréal est attaquée», a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qualifiant cet acte d’antisémite. « Ici, ce sont des enfants qui viennent à l’école. Ils sont petits. Ce sont des familles. Des Montréalais qui contribuent à la vie en société», a persisté le représentant municipal, visiblement choqué.

Au Québec, le premier ministre François Legault a également déclaré qu’il «va de tout cœur à la communauté juive du Québec». « Tous les efforts seront déployés pour retrouver et punir les coupables. La nation québécoise est une nation pacifique. N’importons pas la haine et la violence que nous voyons ailleurs dans le monde”, a-t-il ajouté dans un tweet sur le réseau social X.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Le nouveau Front populaire est le seul mouvement qui peut bloquer le RN »
NEXT selon Marion Maréchal, Reconquête ne présentera finalement pas de candidats