un nouveau mécanicien s’installe dans la commune

un nouveau mécanicien s’installe dans la commune
Descriptive text here

C’est un pays de Coursayre. Où bat le cœur du village au plus près des arènes. Mais ce village de Chalosse, qui voue un culte sans égal à la race landaise, est fier d’avoir récemment…

C’est un pays de Coursayre. Où bat le cœur du village au plus près des arènes. Mais ce village de Chalosse, qui voue un culte sans égal à la race landaise, est fier d’avoir récemment un nouveau commerce. Rare en milieu rural, mais si précieux pour la population d’Arrigans.

« J’ai privilégié la tranquillité pour installer mon garage à Mouscardès. J’ai découvert le village et le site commercial grâce à un ami avec qui je partage une passion pour les voitures, et particulièrement les Porsche », explique le nouveau mécanicien.

Jean-Luc Gueru habite à quelques lieues du village de Coursayre. Résidant à Narrosse, il s’élance chaque jour sur la route nationale Dax-Orthez pour rejoindre son nouveau garage. Autrefois, cette origine normande s’est installée dans les Landes dans une concession monsoise.

« J’ai décidé de créer ma propre entreprise, d’abord à Mimizan, avant de parcourir le Pays Basque et de revenir dans les Landes. Je ne connaissais pas ce village de Mouscardès, mais j’ai vite fait de le connaître et rencontré mes nouveaux clients d’Arrigans », se réjouit Jean-Luc Gueru.

« Réflexion et esprit »

Sa passion est la mécanique. La réparation automobile, l’électricité et l’électronique sont son quotidien. « J’aime particulièrement résoudre des situations compliquées où il faut allier la pensée et l’esprit, avant de se salir les mains. Il faut parfois passer beaucoup de temps à trouver ce qui va permettre de résoudre une panne sur un véhicule », se souvient le nouveau mécanicien mouscardésien.

Outre son activité professionnelle, Jean-Luc Gueru consacre tout son temps libre et ses loisirs à l’automobile, sans oublier bien sûr sa famille.

« Je suis aujourd’hui les rallyes en dilettante, mais j’ai longtemps pratiqué l’assistance technique au contact des pilotes. C’est une passion qui me dévore, notamment les rallyes asphalte, et j’y trouve beaucoup de satisfaction. »

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La démocratie participative à l’épreuve dans cette commune du Val-d’Oise
NEXT Le site du Chellah rouvre ses portes au public après 3 ans de travaux