Les liens passés entre Yves Ducharme et Brigil entrent dans la course à la mairie

Les liens passés entre le candidat indépendant Yves Ducharme et son ancien employeur, le promoteur Brigil, reviennent dans les discussions de la course à la mairie de Gatineau. Un avis juridique commandé par l’ancien conseiller municipal Claude Bonhomme recommande à M. Ducharme, s’il est élu le 9 juin, de se retirer de certains dossiers et d’exercer une extrême vigilance en raison de sa proximité avec Brigil. Les autres candidats n’ont pas tardé à réagir à cet avis juridique.

Le candidat Yves Ducharme, qui a été lobbyiste pour le promoteur Brigil, a promis de se conformer à un avis judiciaire seulement s’il est élu. Toutefois, Claude Bonhomme, ancien conseiller municipal de l’ancienne ville de Hull, a décidé de prendre les devants en embauchant un avocat spécialisé en droit municipal du cabinet Bélanger-Sauvé.

Il a donc demandé l’avis de l’avocat en droit municipal Marc-André LeChasseur pour étudier les problèmes éthiques et juridiques que pourrait causer la candidature d’Yves Ducharme à l’hôtel de ville de Gatineau.

Yves Ducharme (au micro) a reçu l’appui de six conseillers municipaux indépendants pour sa campagne, soit Denis Girouard (absent sur la photo), Mario Aubé, Jean Lessard, Mike Duggan, Jocelyn Blondin et Gilles Chagnon. (Photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Dans les conclusions de l’avis juridique préparé par Me Marc-André LeChasseur, les liens étroits du candidat chez le promoteur depuis 2017 Ducharme est proche de Brigil, même en supposant qu’il n’occupe plus de tels postes au moment de son élection », « texte » : « permet de croire qu’une personne raisonnable et bien informée considérerait que M. Ducharme est proche de Brigil. , même en supposant qu’il n’occupe plus cette fonction au moment de son élection”}}”>permet de croire qu’une personne raisonnable et bien informée considérerait que M. Ducharme est proche de Brigil, même en supposant qu’il n’occupe plus de telles fonctions au moment de son électionon peut y lire.

Chaque fois que son intérêt ou celui de Brigil sera remis en question, il sera probablement accusé par ses adversaires de faire preuve de favoritisme, ce qui mène évidemment à d’éventuels dossiers d’éthique devant la Commission municipale du Québec, qui pourra le suspendre de ses fonctions.a expliqué Me LeChasseur en entrevue à l’émission Les matins ici. Ducharme doit être extrêmement vigilant, sinon avoir une chaise dans le couloir.Cela exigera que M. Ducharme soit extrêmement vigilant, sinon il devra avoir une chaise dans le couloir.

Cela va être très difficile, évidemment, de penser que le maire de la ville soit capable de travailler à distance des intérêts de Brigil.

Une citation de Me Marc-André LeChasseur, avocat spécialisé en droit municipal

L’avocat a également rappelé que d’éventuelles accusations de conflits d’intérêts contre Yves Ducharme pourraient coûter cher à la Municipalité, qui devrait payer des frais de justice si certains dossiers étaient portés devant les tribunaux.

Les candidats demandent à Ducharme de se retirer de la course

Les candidats à la mairie de Gatineau n’ont pas tardé à réagir à cet avis juridique et ont demandé à Yves Ducharme de se retirer de la course.

En conférence de presse pour présenter ses propositions en matière de logement, Olive Kamanyana n’a pas hésité à exiger le retrait d’Yves Ducharme de la course à la mairie.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Olive Kamanyana est candidate indépendante à la mairie de Gatineau et ancienne conseillère municipale du district du Carrefour-de-l’Hôpital.

Photo : Radio-Canada / Maude Ouellet

Il est très important que la prochaine personne élue déclare à l’avance qu’il n’y aura pas de conflit d’intérêts.a souligné Mme Kamanyana. Ducharme, je pense qu’il était lobbyiste et même employé de Brigil […]il devra donc probablement ne pas commenter plusieurs dossiers. », « texte » : « Dans le cas de M. Ducharme, je pense qu’il était un lobbyiste et même un employé de Brigil. […]il devra donc probablement ne pas commenter plusieurs questions. “}}”>Dans le cas de M. Ducharme, je pense qu’il était un lobbyiste et même un employé de Brigil […]il devra donc probablement ne pas commenter plusieurs questions.

Il doit retirer sa candidature.

Une citation de Olive Kamanyana, candidate indépendante à la mairie de Gatineau

Le candidat et ancien président de la Chambre de commerce de Gatineau, Stéphane Bisson, a emboîté le pas. Kamanyana pour cette demande », « texte » : « Je pense que je serai du côté de Mme Kamanyana pour cette demande »}} »>Je pense que je serai du côté de Mme Kamanyana sur cette demande.a-t-il déclaré jeudi en marge d’un point de presse au cours duquel il a dévoilé sa vision du développement durable.

et on sait que c’est un promoteur qui a des racines partout dans la ville–, ça veut dire que nous allons avoir un maire qui devra sortir des discussions », « texte » : « Cela veut dire qu’à chaque fois il y a un projet qui implique Brigil – et on sait que c’est un promoteur qui a des racines partout dans la ville – cela veut dire que nous allons avoir un maire qui devra quitter les discussions”}}”>Cela signifie que chaque fois qu’il y a un projet qui implique Brigil – et nous savons que c’est un promoteur qui a des racines dans toute la ville – cela signifie que nous allons avoir un maire qui devra se prononcer. discussions» a déclaré M. Bisson. Nous voulons avoir un maire à temps plein, nous ne voulons pas avoir un maire à temps partiel.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Stéphane Bisson est candidat à la mairie de Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Interrogé pour savoir s’il est également préoccupé par des questions d’apparition d’un conflit d’intérêts en raison de ses activités de courtage – qu’il a actuellement mises entre parenthèses – Stéphane Bisson a promis qu’il cesserait ses activités s’il était élu. Il a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de demander un avis juridique s’il gagnait, mais il a déclaré qu’il ferait une déclaration d’intérêt pour les nombreuses propriétés qu’il possède.

La candidate d’Action Gatineau, Maude Marquis-Bissonnette, estime que cet avis juridique confirme préoccupations qu’elle entend au sol. : “Mais comment cette personne pourra-t-elle prendre des décisions éclairées concernant les dossiers d’urbanisme réalisés par le plus grand promoteur immobilier de la région?” Cette personne sera-t-elle en mesure de prendre des décisions éclairées concernant les dossiers d’urbanisme menés par le plus grand promoteur immobilier de la région ? “}}”>Plusieurs citoyens de Gatineau se disent : « Mais comment cette personne pourra-t-elle prendre des décisions éclairées concernant les dossiers d’urbanisme réalisés par le plus grand promoteur immobilier de la région ? a-t-elle confié.

>>Maude Marquis-Bissonnette prononce un discours devant les médias, entourée de partisans.>>

Ouvrir en mode plein écran

Maude Marquis-Bissonnette est candidate d’Action Gatineau à l’hôtel de ville de Gatineau. (Photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Lorsqu’on lui a demandé si le candidat Yves Ducharme devrait retirer sa candidature, Mme Marquis-Bissonnette a répondu qu’elle préfère s’en remettre à intelligence collective.

Nous sommes en démocratie, c’est donc aux citoyens de s’informer et de prendre les bonnes décisions.

Une citation de Maude Marquis-Bissonnette, candidate d’Action Gatineau

Ducharme, puis la manière dont il pourrait être maire de Gatineau », « texte » : « Je pense que la vie juridique éclaire un certain nombre de questions, mais des inquiétudes subsistent quant à l’impartialité de M. Ducharme. Ducharme, alors comment il pourrait être maire de Gatineau”}}”>Je pense que l’avis juridique éclaire un certain nombre de questions, mais il reste des inquiétudes quant à l’impartialité de M. Ducharme, et à la façon dont il pourrait être maire de Gatineau.» argumenta-t-elle.

Dans une déclaration écrite transmise à Radio-Canada, le candidat indépendant à la mairie Daniel Feeny a remercié l’ancien conseiller municipal Claude Bonhomme pour avoir pris les devants et [d’avoir] avis juridique ordonné.

Ducharme est têtu ou ne comprend pas ce que sont la politique et les valeurs éthiques et professionnelles modernes. }”>M. Ducharme est têtu ou ne comprend pas ce que sont la politique et les valeurs éthiques et professionnelles modernesil a dit. les mois prochains ? Il faut avancer, pas reculer.”, “texte” : “Avec son entêtement sur les conseils juridiques, on comprend mieux le personnage. Aussi, avec le maintien de sa candidature, combien de projets importants seront paralysés au cours des 18 prochains mois ? Nous devons avancer, pas reculer. »}} »>Avec son entêtement sur les conseils juridiques, on comprend mieux le personnage. Aussi, avec le maintien de sa candidature, combien de projets importants seront paralysés au cours des 18 prochains mois ? Nous devons avancer et non reculer.

Contrairement à Mme Kamanyana et à M. Bisson, il n’exige pas que M. Ducharme retire sa candidature à l’élection partielle à la mairie. Ce que j’exige, c’est qu’il démontre aux électeurs de Gatineau sa légitimité dans cette campagne avant les élections.

Ducharme contre-attaque

Pour Yves Ducharme, les conclusions de l’avis juridique de Me LeChasseur sont sans fondement. Il a réitéré son intention de respecter toutes les règles concernant les conflits d’intérêts.

>>Un homme parle dans des microphones.>>

Ouvrir en mode plein écran

Yves Ducharme est candidat à la mairie de Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Nous nous sommes déjà engagés à demander un avis juridique à la Commission municipale lors de mon élection et je le rendrai public. Il n’y a rien de nouveau dans ce que j’ai dita-t-il déclaré.

Vous savez, j’ai indiqué dès le départ que j’entendais respecter toutes les lois, toutes les règles de déontologie.

Une citation de Yves Ducharme, candidat indépendant à la mairie de Gatineau

M. Ducharme a tenté de se défendre en rappelant que plusieurs candidats à la mairie font face à des soupçons de conflits d’intérêts en raison de leurs activités antérieures.

CCN sera impliqué dans une résolution, le candidat Feeny pourra-t-il agir ? Le responsable d’Action Gatineau pourra-t-il statuer sur les questions qui touchent laUQO ou laENAP?”, « texte » : « Lorsque la CCN est impliquée dans une résolution, le candidat Feeny pourra-t-il agir ? Le responsable d’Action Gatineau pourra-t-il statuer sur les questions touchant l’UQO ou l’ENAP?Quand le CCN va être impliqué dans une résolution, le candidat Feeny pourra-t-il agir ? Le responsable d’Action Gatineau pourra-t-il statuer sur les questions qui touchent laUQO ou laENAP? se demanda-t-il. Pour l’instant, c’est un faux débat, et j’entends respecter les règles.

Avec les informations de Patrick Foucault et Maude Ouellet

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV burgers à toute heure à Luynes
NEXT burgers à toute heure à Luynes