«Je pense surtout à la victime», Giovanni Perri, président de l’AFDL

«Je pense surtout à la victime», Giovanni Perri, président de l’AFDL
Descriptive text here

Le président de l’Association départementale de football de Lozère (ADFL), Giovanni Perri, a exprimé son désarroi après l’explosion d’un canon à confettis dans les tribunes du stade, lors de la finale de la Coupe de Lozère de football au Chapitre, jeudi 9 mai 2024. Neuf blessés, dont une femme dont la main a été arrachée.

Président, que s’est-il passé dans les tribunes à l’issue de la finale de la Coupe Lozère Chanac-Chastel ?

Il y a eu une utilisation abusive d’un lanceur de confettis, qui a explosé dans la main d’un supporter de Chanac. C’est un accident dramatique. Cela s’est produit en fin de match, Chanac venait de marquer contre Chastel. Il restait des arrêts de jeu. Le match s’est terminé car il n’y avait aucun mouvement de foule sur le terrain. Après, je ne savais pas trop comment organiser la cérémonie. J’ai réuni les présidents des clubs et leur ai dit que je n’avais pas envie d’organiser une remise de trophées.

Lire aussi :
La finale de la Coupe de Lozère de Football se termine mal : une main arrachée et 9 blessés après l’explosion d’un lanceur de confettis

Aviez-vous pris des précautions de sécurité avant ce jour ?

Nous avions prévenu. Nous avons fait signer aux clubs une charte concernant les engins pyrotechniques, mais nous savions qu’il y aurait des fumigènes. Toutefois, à ma connaissance, les lanceurs de confettis ne sont pas considérés comme des engins pyrotechniques.

Quel est votre ressenti ?

Je pense surtout à la victime, très investie dans son club, et aux autres blessés. Le président du club de Chanac m’a dit que l’hôpital de Mende avait mis en place une unité psychologique. Lui aussi est abasourdi, dévasté, comme les joueurs. Cela vient de son club. Pourtant, ils ont communiqué entre les supporters. Mais il est difficile de tout gérer dans un mouvement sportif.

A l’entrée, des fouilles ont-elles été effectuées ?

Mais non ! Dans les tribunes, c’est bon enfant, convivial, les gens viennent faire la fête ! Depuis que les finales existent, au Chapitre, c’est la première fois qu’un tel accident se produit.

A quoi ressemblera le futur?

Il y aura un avant et un après mais nous n’en sommes qu’au lendemain. Le moment venu, je réunirai mon comité directeur pour discuter avec eux et avec la commission coupe et championnat. C’est un travail de groupe qu’il faudra faire.

Cet accident peut-il ébranler votre engagement ?

C’est ma première présidence, ma quatrième année. J’ai annoncé que j’étais candidat au prochain mandat. Nous ne souhaitons à personne de vivre ces moments. Le président de la circonscription Gard/Lozère m’a dit qu’un accident restera toujours stupide et qu’on n’y peut malheureusement rien.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV mobilisation sereine et apaisée dans le Puy-de-Dôme
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités