les loueurs de canoës déçus car impossible de naviguer sur la Dordogne

les loueurs de canoës déçus car impossible de naviguer sur la Dordogne
les loueurs de canoës déçus car impossible de naviguer sur la Dordogne

« C’est la préfecture qui gère la navigation sur la Dordogne, quand elle est au dessus de 1,5 mètre au pont de Cénac, on ne peut pas naviguer. » Gilles Ouardi loue des canoës à Vitrac, en Périgord Noir. Depuis dix jours, ses bateaux restent à quai. La faute est un niveau d’eau trop élevé pour la navigation sur le fleuve. Une situation qui s’est encore aggravée dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 mai.

«On nous annonçait qu’il y aurait une montée des eaux de 40 centimètres», explique le loueur de canoës. Nous nous sommes retrouvés avec près d’1 mètre d’eau. »

Résultat : les parkings et les véhicules se sont retrouvés sous l’eau. Ajoutez à cela le grand Pont de l’Ascension, le soleil revient enfin et vous avez de quoi être écoeuré. « Pour nous, ces journées sont l’équivalent du mois d’août en termes de fréquentation », précise Gilles Ouardi. Donc oui, il y a un gros manque à gagner. Au moment où je vous parle, la Dordogne est à 3,6 mètres à Cénac, il faut donc qu’elle descende de 2,10 mètres avant de pouvoir naviguer. »

La pluie revient

Sans compter que la météo annonce de la pluie la semaine prochaine. « Ce sont les aléas des activités de plein air, cadre, fataliste, professionnel du tourisme. Mais ce qui est embêtant, c’est qu’on nettoie tout. Alors, si c’est à recommencer dans quelques jours… »

Pour lui, le week-end de Pentecôte, du 18 au 20 mai, est également tombé à l’eau. « Ce que je regrette le plus, c’est que les riverains, dont nous, ne soient pas mieux informés par les collectivités ou l’État. Nous avons reçu une alerte d’Epidor (1) pour une montée d’eau de 40 centimètres et nous nous sommes retrouvés avec près d’1 mètre. »

La bonne nouvelle cependant, c’est que la saison estivale ne devrait pas être impactée. «Je suis confiant», explique Gilles Ouardi. Les nappes sont pleines et il y a de la réserve. » En attendant, lui et ses équipes s’affairent à rembourser ou à reporter les réservations, entre deux coups de nettoyeur haute pression sur le parking.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV GARD SMEG fête 30 ans d’éclairage public et de soutien aux collectivités
NEXT le prix du public décerné au camping Grand-pré de Long