le voleur récidiviste retourne en prison pour dix mois

le voleur récidiviste retourne en prison pour dix mois
le voleur récidiviste retourne en prison pour dix mois

Ses petites siestes lors de sa comparution immédiate, ce mardi 7 mai, certainement provoquées par la prise de pilules, n’ont pas dû arranger son cas. Incarcéré depuis vendredi 3 mai, Pierre Mouche, 37 ans et polytoxicomane, doit répondre de deux tentatives de vol…

Ses petites siestes lors de sa comparution immédiate, ce mardi 7 mai, certainement provoquées par la prise de pilules, n’ont pas dû arranger son cas. Incarcéré depuis vendredi 3 mai, Pierre Mouche, 37 ans et polytoxicomane, doit répondre de deux tentatives de vol, dont un vol ainsi que d’outrage à personne dépositaire, devant le tribunal judiciaire de Saintes.

Les 17 et 25 avril, puis le 2 mai, le sans-abri d’une trentaine d’années a été reconnu comme l’individu pénétrant dans trois résidences de Saint-Jean-d’Angély. « Ce n’est pas moi, monsieur le juge », répète le prévenu. J’ai arrêté ces bêtises ! Le 25 avril, j’étais à Bordeaux ! »

23 entrées dans le casier

Pas de chance, le fils de la victime, âgé, a équipé la maison de sa mère d’une caméra. «On vous reconnaît sur les images», pointe Alice Rodrigues pour le procureur de la République. Le même jour, la gendarmerie de Saint-Jean-d’Angély le contrôle, il ne peut être à Bordeaux. » Une autre fois, il a été identifié par les voisins de la victime qui l’ont mis en fuite. L’homme au crâne rasé tente de défendre sa cause comme il peut : « Pour une fois, donnez-moi une chance et vous verrez. »

Ses 23 mentions au casier judiciaire pour vol et vol aggravé ne plaident pas en sa faveur. « Cela fait au total dix ans passés en prison », souligne le président Olivier Lalande. L’expertise décrit une immaturité émotionnelle chez le trentenaire, qui peut être dangereux pour les autres, « notamment en raison de son impulsivité lorsqu’il se drogue ».

Le ministère public ne voit pas d’autre issue qu’un nouveau séjour derrière les barreaux. « Son casier judiciaire est déjà lourd et on lui a donné sa chance à plusieurs reprises », insiste Alice Rodrigues, avant de requérir 10 mois de prison avec maintien en détention. Le tribunal suit à la lettre les réquisitions du ministère public. Il devra également indemniser les trois policiers offensés à hauteur de 500 euros chacun.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 35 ans de soutien aux soignants en santé mentale
NEXT Des orages provoquent des coulées de boue dans la Somme