Le VTT haut de gamme est « made in France » et « made in Comminges »

Le VTT haut de gamme est « made in France » et « made in Comminges »
Le VTT haut de gamme est « made in France » et « made in Comminges »

l’essentiel
Des VTT « hyper résistants » haut de gamme « made in France » : c’est ce que propose l’entreprise Bucefal Cycles Industries (BCI) de Ponlat-Taillebourg, près de Saint-Gaudens (31).
La présidente de la région, Carole Delga, a inauguré ce jeudi la toute jeune entreprise qui s’inscrit dans le cadre du plan régional vélo.

« Des vélos plus français que les nôtres, c’est impossible » affirme Dominique Luce, c’est lui qui a créé Bucefal Cycles Industries (BCI) à Ponlat-Taillebourg, pour produire des VTT haut de gamme. Et c’est lui qui a d’ailleurs présenté son entreprise ce jeudi. Aux côtés de Carole Delga, il inaugurera ses 2 000 mètres carrés d’atelier. Et comme l’Occitanie aime le vélo et le « made in France », il le clame haut et fort : ses « vélos sont français ». Bien sûr Carbonne n’est pas nationale, mais elle est découpée en France. Et tout le reste vient « de nous ».

Pendant une heure, le designer et chef d’entreprise a animé la visite et expliqué tout le circuit de production de ses créations, la technique « unique au monde » utilisée, la création de « 17 moules en cire par modèle », les « sept couches de carbone ». quand d’autres se contentent de 3 ou 4 couches – 5 au mieux »…

En toute sincérité, il regrette que ses plus gros concurrents préfèrent lésiner sur la qualité pour vendre à tout prix. Ses prix sont relativement élevés – au-dessus de 5 000 € – mais c’est le prix à payer pour l’excellence cycliste, pour avoir « des cadres de vélo hyper résistants à tous les chocs, à tous les sauts ».

Toute la fierté du créateur, avec la pudeur de l’utilisateur : « Ce n’est pas le vélo qui fait le champion »… Mais ça peut aider.

Plan vélo

Avec le soutien du BCI (à hauteur de 150 000 €), la région aime déjà cette entreprise qui relance la production de vélos en France et s’intègre parfaitement dans son cluster « Vélo Vallée », les 70 entreprises de la région impliquées dans la filière. vélo.

« Le développement de cette filière est une priorité de notre stratégie de relocalisation en Occitanie » indique Carole Delga. « Notre objectif est de répondre aux nouveaux usages et de placer l’Occitanie en tête de la course dans l’assemblage de vélos Made in France. Pour y parvenir, la région encourage l’implantation d’entreprises qui contribuent à la reconquête de notre souveraineté industrielle et économique.

100M€ sont prévus pour financer le Plan Régional Vélo qui vise à participer au développement d’une mobilité bas carbone : création de pistes cyclables, aide à l’acquisition de vélos, prêt de vélos aux lycéens, création d’un service de location de vélos à les stations sont au menu de ce programme.

#France

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ottawa, Toronto… et Sainte-Rose-du-Nord pour Surojit Chatterjee
NEXT 56 personnalités médaillées à Nîmes lors de la feria