Du beau monde au salon du livre de Limoges 2024

Du beau monde au salon du livre de Limoges 2024
Du beau monde au salon du livre de Limoges 2024

De nombreuses personnalités passionnantes sont invitées à Lire à Limoges. Cela promet des débats forts. A suivre les 21, 22 et 23 juin entre la patinoire pour les dédicaces et le centre culturel Jean-Gagnant pour les rencontres et tables rondes.

Certains auteurs invités font de l’écriture l’axe essentiel de leur vie. Pour d’autres, ce n’est pas leur cœur de métier. Ils y font une incursion. Cependant, ce sont des experts et des autorités dans leur domaine. Ils apportent leurs réflexions dans leurs livres, fictions ou non-fiction. Et il y en a pour tous les goûts !

Pour mieux comprendre la complexité du monde

Géopolitique. Avec son livre Une terre doublement promise (Stock), Pierre Haski donne le ton de cette tendance. Chroniqueur géopolitique sur France Inter, président de Reporter sans frontières, il s’attache dans cet ouvrage à rendre intelligible le conflit israélo-palestinien, en s’appuyant sur son expérience du reportage dans la région.

Avec Camille Neveux et Xavier Marie-Bonnot, Pierre Haski participera à la rencontre intitulée « Histoire et géopolitique » (samedi, 12h-13h).

En guerre. Grand reporter, spécialiste de la Russie et de l’Ukraine, signature d’Anne Nivat Haine et déni (Flammarion) sur le conflit actuel.

Grand entretien d’Anne Nivat « Documenter la guerre » (dimanche 23 juin, 14h).

Politique. Patrice Duhamel signe Le chat et le renard (L’Observatoire). Ce chroniqueur politique, ancien patron de plusieurs médias, ancien directeur général de France Télévision, raconte les relations complexes entre présidents et chefs de gouvernement, avec les Fables de La Fontaine comme fil conducteur.

Christophe Barbier, chroniqueur dans plusieurs journaux et médias audiovisuels, publie Moi, Jean-Luc M. (Grasset), l’épopée d’un militant radicalisé au cours de 50 ans de lutte.

Patrice Duhamel et Christophe Barbier parlent des « Histoires de la Ve République » (ce vendredi à 15 heures).

Problèmes sociaux

Féminisme. Editorialiste dans plusieurs médias, Léa Chamboncel aborde la question des femmes en politique dans Au revoir Simone (Belfond).

Recevez par email notre newsletter loisirs et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

Lutte contre les violences faites aux femmes. Ancienne ministre chargée de l’égalité femmes-hommes, Isabelle Rome présente La fin de l’impunité (Stock), qui mêle témoignages et propositions concrètes.

Protection des plus jeunes. Commandante de police, cheffe du service stratégie de l’Office des mineurs, Véronique Béchu publie Derrière l’écran (Action). Elle révèle l’impensable qu’est la pédocriminalité et décrit les moyens de la combattre.

Les 3 auteurs sont à retrouver dans la rencontre « Voix essentielles » (dimanche 23 juin, 11h).

Fin de vie. Historien et scénariste, Emmanuelle Pirotte signe Crépuscule flamboyant d’un vieux conformiste (Cherche Midi) sur la fin de vie. Elle discutera des relations intergénérationnelles avec Sophie Carquain dont le dernier roman sur la liberté et la jeunesse est Alice, 15 ans, Résistante (Albin Michel) (samedi 22 juin, 18h).

Divertissement et légèreté, il vous en faut !

Humour. Pascal Fioretto pastiche des best-sellers, Gay Vinci Code, l’élégance du maigre, etc., Ventes chez Mais avec Annie Erno comme héroïne.

Pascal Fioretto débat avec Guillaume Clicquot et Jérôme de Verdière sur l’humour en littérature (Samedi 22 juin, 14h).

Amour. Valentine Tedo est libraire. Elle signe Petit remplissagee (The Rock), sur la fin d’un premier amour. Jérôme Attal a écrit plus de 400 chansons pour Johnny Hallyday, Jane Birkin, entre autres. Il introduit Neuf rencontres et un amouravec un titre éloquent.

Valentine Tedo et Jérôme Attal rejoignent la dessinatrice Pauline Aubry pour échanger sur le sujet (dimanche 23 juin, 14h).

Ténèbres et suspense

Humour noir. Romain Puertolas, auteur de Tellement drôle Parcours extraordinaire du fakir coincé dans une armoire Ikeaprésent Comment j’ai découvert Xavier Dupont de Ligonnès, (Albin Michel). Sur cette terrible affaire, il parvient à pratiquer l’humour.

Rendez-vous au stand « Popu », à la patinoire (samedi 22 juin, 14h).

Mais aussi. Robert Namias (L’Affaire Chanteclerc, The Observatory), Éric Mercier (Le secret de Van GoghLa Martinière), Franck Leduc (DuelBelfond noir), Mo Malo (L’InuitLa Martinière), Olivier Bal (Lde MeuteXo), Olivier Bordaçarre (Disparition par Hervé Snout, Denoël)… Tous ces auteurs racontent des histoires de meurtres, de disparitions, de sadisme, de fanatisme et autres noirceurs.

On les retrouve dans deux tables rondes intitulées « L’Heure polaire » (samedi 22 juin, 16h, dimanche 23 juin, 12h).

Dans les coulisses du sport

Année J.0. à Paris, le sport s’invite aussi à Lire à Limoges. L’ancien secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, athlète de la négociation, responsable des affaires sociales aux JO, signe Dans les coulisses des JO (L’Atelier).

Dominique Rocheteau publishes Sentimental football (Cherche Midi). Buteur exceptionnel qui a fait les beaux jours de l’AS SSaint-Étienne dans les années 1970, Dominique Rocheteau raconte la réalité du monde du football.

Quant au présentateur Nelson Monfort, il livre son Souvenirs olympiques (Michel Lafon).

Avec Fabien Archambault, Nelson Monfort débat « Le goût du sport » (dimanche 23 juin, 10 h).

Planète francophone

Avec sa bibliothèque multimédia francophone, ses deux festivals francophones, les Zébrures du Printemps et de l’Automne, la francophonie est une particularité culturelle à Limoges.

Emmanuel Kherad, qui vient de voir sa « librairie francophone » fermée sur France Inter, voyage avec Regarde le monde (Stock), recueil de textes écrits dans toute la francophonie.

Il rencontre le public sur le stand « Popu » (dimanche 23 juin, 14h).

Des auteurs comme Amina Damerdji (Bientôt les vivantsGallimard) ou Akli Tadjer (De la ruine et de la gloireLes Escales), évoquent l’histoire de l’Algérie coloniale ou plus récente.

La rencontre de clôture réunit Jeannine Dissirama Bessoga et Marwa Manai, dramaturges togolais et tunisiens, auteurs en résidence aux Francophonies de Limoges, organisatrices de festivals francophones. (dimanche 23 juin, 17h).

En musique, 21 juin oblige…

Le pianiste André Manoukian (Les pouvoirs extraordinaires de la musique, Harper & Collins), Charlie Roquin, lauréat du Prix Pelleas-Radio Classique 2024 (Les Maîtres de Bayreuth) apportent leur note de légèreté.

Charlie Roquin participe à la table ronde Secrets Enfouis (samedi 22 juin, 12h).

Alain Manoukian est dans une grande interview (dimanche 23 juin, 12h).

Pour la fête de la musique : lecture en chansons et autour du vin de Franck Linol, auteur limougeaud de romans policiers, avec Patrick Granger (vendredi 21 juin, 20h).

Limousines Plumes

Le public sera heureux de retrouver, avec leurs nouveautés, des auteurs limousins ​​qui bénéficient également d’une renommée nationale.

Il s’agit de : Françoise Chandernagor (Rivière OrAlbin Michel), Franck Bouysse (Monde amerBooklet), Agnès Clancier (Dans le Rêve de l’arbre creux, The Ringer), Béatrice Castaner (Maïa et MounaSerge Safran), Jean-Guy Soumy (L’Aiguière CasséePresses de la Cité).

Citons également les auteurs originaires de la région ou publiés chez les éditeurs limousins. Ce sont par exemple : aux Monédières Laurent Delmont (Nuits errantes); to Ardent Éditeurs Jean-Pierre Baranger (Tales from Périgord) ; chez Apeiron Alan Johnson (Carnets de dessin) ; at Maïade Bénédicte Frisée (Les secrets de la résistance) ; chez Black-Out Christian Brissard (écorché) ; Marsa Fabrice Garcia-Carpintero (Trop) ; At La Veytizou Jean Vareillaud (Nuits de vengeance), etc.

Mais aussi

Bande dessinée. Une trentaine de dessinateurs sont présents au salon.
Littérature jeunesse. En plus d’une grande maison des jeunes, des activités sont dédiées aux jeunes.
Rencontré. Ils ont tous lieu au centre culturel Jean-Gagnant (sauf ceux de « Popu », sur son stand).

Horaires du spectacle : Vendredi de 14h à 19h, samedi de 10h à 19h, dimanche de 10h à 18h

Plus de détails sur lire.limoges.fr

Porridge Par Muriel

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le « Ritz Barman » régale et Esther arrive – Libération