Quels sont les livres incontournables de Fanny Britt ? – .

Quels sont les livres incontournables de Fanny Britt ? – .
Quels sont les livres incontournables de Fanny Britt ? – .

Après Faire les sucres, Fanny Britt est de retour en librairie depuis le 1er mai avec Les Maisons (Flammarion). Dans ce nouveau roman, l’auteur, dramaturge et traducteur québécois raconte l’histoire de Tessa, une ancienne chanteuse classique reconvertie en courtier immobilier à Montréal. Elle y vit avec Jim, un homme qui la chérit ainsi que ses trois enfants. Mais un jour, la jeune femme retrouvera Francis, son amour d’enfance ; une rencontre fortuite qui va la pousser à revisiter un passé mal enfoui.

C’est à l’occasion de la sortie de ce nouveau roman plein d’émotion et d’humour que Fanny Britt a accepté de revenir pour Le éclaireur sur les livres qui l’ont façonnée en tant qu’auteure, mais qui l’ont surtout marquée en tant que lectrice.

Quel est le livre qui vous a le plus marqué dans votre vie ?

je dois répondre Jane Eyre, de Charlotte Brontë. Aucun autre livre n’a stimulé mon amour de la littérature, mon désir d’écrire et mon désir d’indépendance que celui-ci. Cela a aussi inspiré mon roman graphique Jane, le renard et moidans lequel j’ai pu exprimer toute l’admiration que j’ai encore pour ce personnage unique.

Bande annonce d’un film Jane Eyre.

Celui que vous aimez offrir ?

mouronde Marie-Hélène Voyer, poète québécoise actuelle, dont l’écriture ciselée et ample saisit avec une grande simplicité le destin imposé à des générations de femmes au Québec, notamment en milieu rural.

Celui qui parle le mieux d’amour ?

Qui a mieux décrit la douleur d’aimer et l’absolu du désir qu’Emily Brontë dans Les Hauts de Hurlevent ? J’y reviens constamment depuis que je suis adolescente.

Celui qui vous obsède ?

Kamouraska, d’Anne Hébert. C’est une écriture prodigieuse, une histoire traversée d’une fièvre qui vous saisit et laisse des traces pour longtemps.

Celui qui vous fait le plus rire ?

Je ne me lasserai jamais des livres de Riad Sattouf, avec une prédilection particulière pour La vie secrète des jeunesparce que c’était le premier que je lisais de lui.

En stock Vendeur partenaire

Voir sur Fnac.com

Celui qui te fait pleurer ?

Les Maytrees, d’Annie Dillard, immense écrivaine américaine dont la carrière discrète est inversement proportionnelle à sa maîtrise du récit. Dans cette fiction intimiste, elle retrace la vie d’un couple ordinaire de Cape Cod, et on en ressort secoué comme après les plus grandes tragédies.

Celle qui te fait rougir ?

Vers 12 ou 13 ans, la découverte de l’insoutenable légèreté de l’être par Milan Kundera a été mon éducation sentimentale… pour le meilleur et pour le pire. J’aurais aimé être une Sabine, j’étais bien plus une Thérèse.

Celui qui vous dérange ?

Tu vas adorer ce que tu as tuéLe premier roman de Kevin Lambert, m’a choqué par sa violence, mais m’a ébloui par sa lucidité et la virtuosité de son langage.

Celui qui parle le mieux de famille ?

J’aime la façon dont Alain Farah a dressé le portrait de sa famille excessive et presque mythologique, avec ses travers et son amour maladroit, dans Mille secrets, mille dangers.

Lequel est idéal pour les vacances ?

Tous les livres peuvent être lus en vacances. Mais si vous recherchez des histoires bien construites, couplées à une écriture pleine d’humour et habile à décrire une certaine réalité américaine, je ne saurais trop vous recommander tous les livres de Laurie Colwin, une romancière new-yorkaise partie trop tôt, qui nous a laissé des livres incisifs et mélancoliques sur le couple, la famille et la recherche de soi, comme Franck et Billy Ou Une vie merveilleuse. La romancière Emma Straub en est sans doute l’héritière la plus évidente, avec des romans radieux comme Demain, même heure Et Amoureux modernes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV On lit le tome II de la saga de Julia Brandon, « So Be It »
NEXT Bio.Enviro.In présenté dans le livre Innovation Québec – .