Le film Netflix Sous la Seine accusé de plagiat

Le film Netflix Sous la Seine accusé de plagiat
Le film Netflix Sous la Seine accusé de plagiat

Le réalisateur Vincent Dietschy assigne en justice le géant américain du streaming après avoir constaté « pas moins de 135 points de contact » entre Poisson-chatson œuvre, et le film sur les requins réalisé par Xavier Gens.

Sous la Seine est, à ce jour, le film numéro 1 sur Netflix. Un constat qui doit faire bouillonner un certain Vincent Dietschy, réalisateur et scénariste, qui a décidé d’attaquer la plateforme de streaming pour plagiat de son œuvre. Poisson-chat, qui n’a jamais vu le jour. Le réalisateur affirme avoir soumis le scénario de ce film à la Société des Auteurs (SACD) en octobre 2012, avec une intrigue extrêmement proche de celle de Sous la Seine.

Avril dernier, Le monde a révélé l’intrigue de Poisson-chatqui avait également été déposé auprès du Centre national du cinéma et de l’image animée pour une demande d’aide à l’écriture en 2014.Une jeune policière, plongeuse à la brigade fluviale de Paris, se retrouve confrontée à un phénomène naturel inédit, incarné par un gigantesque poisson-chat, terriblement agressif et tueur d’êtres humains.

Lire aussiBérénice Bejo, héroïne de Sous la Seine : “Pour ne pas être fiancée aujourd’hui, il faut être inconsciente”

Des personnages principaux à la maire de Paris qui montre une maquette de compétition sportive, Vincent Dietschy assure que tout était dans le scénario de Poisson-chat. “Même l’idée d’aller intercepter les poissons dans l’écluse du port d’Arsenal, qui n’est pas l’endroit le plus évident à Paris, était dans mon projet”assure le directeur à nos confrères de Parisien . “Tu ne peux pas me répéter ça, c’est une coïncidence”.

Je n’ai pas renoncé à y parvenir.

Vincent Dietschy avec Le Parisien

Le projet de cinéma les requinsnom original de Sous la Seinea été déposée auprès de la SACD en avril 2015 selon une source de Parisien . « Nous avons relevé pas moins de 135 points de contact entre le projet Poisson-chat et le film Sous la Seine“, livre Vincent Dietschy, dans ce même article. « Mon objectif est que le vol dont j’ai été victime soit reconnu. C’est un projet important pour moi, pour lequel j’ai beaucoup travaillé et qui me tient à cœur. C’est parti d’une histoire d’amour malheureuse, j’y ai mis tout ce que j’avais. J’avais l’ambition d’en faire un grand film populaire. Je n’ai pas renoncé à y arriver

Ce vendredi 14 juin, Vincent Dietschy demande des mesures provisoires. A travers cette demande, qui constitue une procédure d’urgence, il espère que le juge en charge de ce dossier pourra prendre des mesures provisoires. Ici, Vincent Dietschy souhaite que le long-métrage soit immédiatement retiré de la plateforme de streaming américaine.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT « Les Trois Mousquetaires » aura un troisième film, mais pas avant 2027