Voici ce que feraient 47% des Français s’ils avaient plus d’argent ! – .

Voici ce que feraient 47% des Français s’ils avaient plus d’argent ! – .
Voici ce que feraient 47% des Français s’ils avaient plus d’argent ! – .

Les résultats d’une récente étude menée par Yomoni révèlent une réalité surprenante : de nombreux Français envisageraient le divorce si leur situation financière changeait radicalement. La question des coûts d’une procédure de divorce et des raisons qui empêchent les séparations montre à quel point l’argent peut influencer les décisions personnelles.

Combien coûte réellement un divorce en 2024 ?

La majorité des Français surestiment les coûts d’une procédure de divorce.

Pour un divorce contentieux par procédure judiciaire, 35 % des Français estiment le coût entre 8 000 € et 10 000 €, alors que la moyenne réelle se situe entre 2 000 € et 8 000 €.

Pour les divorces par consentement mutuel, 34% des personnes interrogées pensent que cela coûte entre 6 000 et 8 000 euros, alors que la réalité se situe entre 1 000 et 4 000 euros.

Procédures de divorce Coût
Par consentement mutuel Entre 1 000 € et 4 000 €
Contentieux par procédure judiciaire Entre 2 000 € et 8 000 €

Cet écart témoigne d’une méconnaissance des coûts réels associés au divorce, qui peuvent influencer les décisions des couples.

Lire aussi : Crise immobilière : tout simplement à cause des divorces ?

La procédure privilégiée : le consentement mutuel

Toutes les générations sont favorables au divorce par consentement mutuel. Plus de 60 % des personnes interrogées préfèrent cette option, la génération Z étant en tête avec 68 %, contre 54 % pour les baby-boomers.

Ce choix met en évidence une tendance vers des séparations moins conflictuelles et moins coûteuses.

Mais le manque d’argent reste un obstacle majeur pour 49% des Français, les empêchant de divorcer malgré leur envie de se séparer. Les souvenirs partagés (47 %) et la peur de la solitude (40 %) sont également des facteurs dissuasifs.

Pourquoi les Français ne divorcent-ils pas ?

Les raisons de ne pas divorcer varient selon les générations :

  • Génération Z : manque d’argent, répercussions possibles (harcèlement, agression), connexions/souvenirs.
  • Génération Y : connexions/souvenirs, manque d’argent, solitude.
  • Génération X : liens/souvenirs, âge, solitude.
  • Baby-boomers : âge, solitude, connexions/souvenirs.

Ces différences montrent que les préoccupations évoluent avec l’âge et les expériences de vie.

Richesse soudaine : facteur de divorce ?

L’étude révèle que près d’un Français sur deux (47%) envisagerait de divorcer s’il devenait soudainement très riche.

Ce phénomène transcende les générations, même si la génération X est la plus susceptible de quitter son partenaire (51 %) en cas de richesse soudaine, contre 43 % pour la génération Z.

Ces chiffres montrent une perception complexe du mariage et de la richesse. Malgré les clichés, l’envie de changer de vie, motivée par l’amélioration financière, reste forte.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Bientôt un train supplémentaire chaque jour entre Rennes et Paris
NEXT La société britannique Sound Energy PLC cède ses actifs gaziers marocains à Managem