AIG bat les estimations de bénéfices grâce à une souscription solide

AIG bat les estimations de bénéfices grâce à une souscription solide
AIG bat les estimations de bénéfices grâce à une souscription solide

American International Group a dépassé mercredi les prévisions de bénéfices du premier trimestre, grâce à la croissance de ses divisions d’assurance dommages, d’assurance-vie et de retraite, ainsi qu’à la diminution des sinistres liés aux catastrophes.

AIG, l’un des plus grands assureurs commerciaux au monde, a déclaré que les revenus de souscription de sa branche d’assurance générale ont augmenté de 19 % pour atteindre 596 millions de dollars pour le trimestre terminé en mars et comprenaient 106 millions de dollars de coûts totaux liés aux catastrophes.

« L’assurance de dommages a connu un autre trimestre de rentabilité impressionnante en assurance commerciale, portée par des résultats de souscription solides et continus et de faibles niveaux de sinistres liés aux catastrophes, alors que nous continuons à gérer la volatilité de nos résultats », a déclaré Peter Zaffino, président et chef de la direction d’AIG.

Les assureurs ont bénéficié des espoirs croissants d’un atterrissage en douceur et d’un marché du travail toujours tendu, ce qui a stimulé les dépenses en polices d’assurance.

Le bénéfice ajusté après impôts attribuable aux actionnaires ordinaires d’AIG a augmenté à 1,77 $ par action, contre 1,63 $ un an plus tôt. Les analystes s’attendaient en moyenne à 1,65 $, selon les données du LSEG.

L’unité vie et retraite d’AIG a enregistré une hausse de 7 % de ses primes, tirée par l’augmentation des ventes de rentes à indice fixe et des marchés institutionnels.

Le revenu net consolidé total des placements de la société new-yorkaise a augmenté de 11 pour cent, grâce à la hausse des revenus provenant des titres à échéance fixe et des portefeuilles de prêts en raison de taux de réinvestissement plus élevés.

Le mois dernier, la compagnie d’assurance Travelers Companies n’a pas atteint ses prévisions de bénéfices pour le premier trimestre, les violentes tempêtes aux États-Unis ayant entraîné une augmentation de ses sinistres liés aux catastrophes.

Le ratio de sinistralité combiné d’AIG General Insurance s’élève à 88,4 %, en hausse par rapport à 88,7 % l’année précédente. Ce ratio exclut les pertes dues aux catastrophes et un ratio inférieur à 100 signifie que l’assureur perçoit plus de primes qu’il ne verse de prestations. (Reportage de Noor Zainab Hussain à Bengaluru ; édité par Anil D’Silva)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « L’artichaut, ce légume charnu, est de moins en moins présent dans nos menus »
NEXT 5 litres aux 100 km, vraiment ? Ces marques de voitures qui minimisent le plus la consommation de carburant