‘J’ai le cœur brisé…’ Hollywood pleure l’acteur

‘J’ai le cœur brisé…’ Hollywood pleure l’acteur
‘J’ai le cœur brisé…’ Hollywood pleure l’acteur


Donald Sutherland est décédé ce jeudi à l’âge de 88 ans, des suites d’une longue maladie. Plusieurs stars ont rendu hommage à cet acteur éminemment reconnu (« Hunger Games », « Orgueil et Préjugés », « MASH », « Les 12 Bâtards », etc.).

18h18 – Donald Sutherland devait bientôt publier ses mémoires

FIN DU LIVE. Agé de 88 ans, Donald Sutherland avait pourtant des projets devant lui. L’acteur canadien devait jouer un rôle au cinéma dans Terre du cœur par David Carson, mais devait aussi publier ses mémoires, Inventé mais toujours vrai, le 12 novembre, juste avant son 90e anniversaire. Selon le média canadien La Presse, il devait aborder son rapport à la mort, ses parents, mais aussi les coulisses des films dans lesquels il a joué dans cette œuvre.

17h13 – Edgar Wright rend hommage à l’un de ses “acteurs préférés”

Edgar Wright, le cinéaste à qui l’on doit Baby Driver, Scott Pilgrim contre le monde, la saga Cornetto (Chaud Fuzz) ou Hier soir à Soho jamais tourné avec Donald Sutherland. Il a toutefois tenu à prendre la plume sur les réseaux sociaux pour pleurer la disparition de “l’un de ses acteurs préférés et toujours d’une présence fascinante à l’écran”. Le réalisateur cite ainsi deux de ses influences, Ne regarde pas maintenant et Invasion du voleur de corps, mais aussi une « filmographie légendaire, une présence drôle, laconique, mais aussi intense et dramatique ». « Je suis vraiment désolé de te voir partir, Donald, mais quel héritage tu laisses derrière toi !

16h10 – Roland Emmerich rend hommage à « une véritable icône du cinéma moderne »

En 2022, Donald Sutherland était apparu dans le film Chute de lune, réalisé par Roland Emmerich. C’est donc tout naturellement que le cinéaste a eu une pensée pour l’acteur en apprenant son décès, ce jeudi 20 juin : “J’ai eu l’honneur et le grand privilège de travailler avec l’incroyable talent et légendaire Donald Sutherland pour Chute de lune, a-t-il d’abord écrit sur les réseaux sociaux. Une véritable icône du cinéma moderne nous a quitté. J’adresse mes sincères condoléances à sa famille.

15h02 – « Nous avons perdu l’un des véritables grands de notre industrie »

Au micro du Hollywood Reporter, le producteur de Jeux de la faimNina Jacobson, a également eu une pensée pour Donald Sutherland : « La neige est tombée (une référence à la saga, ndlr) et nous ne pourrions avoir plus le cœur brisé. Donald Sutherland était un gentleman, un penseur et un maître dans son domaine. Nous avons perdu l’un des véritables grands de notre industrie. Nos pensées vont à sa famille et à sa légion de fans à travers le monde.

14:06 – Ron Howard salue son « excellence suprême »

En 1991, Donald Sutherland a joué sous la direction du réalisateur Ron Howard (Un homme d’exception, Da Vinci Code, Le Grinch, Apollo 13…) Pour le film Backdraft, aux côtés de William Baldwin, Kurt Russell, Robert de Niro et Jennifer Jason Leigh. Sur les réseaux sociaux, le cinéaste s’est dit « chanceux » d’avoir pu travailler avec l’acteur, décédé ce jeudi à l’âge de 88 ans. « C’était l’un des acteurs les plus intelligents, intéressants et captivants de tous les temps. Il avait une incroyable palette d’acteurs, un courage créatif et un dévouement au service de l’histoire et du public, le tout avec une excellence suprême ».

13:08 – Michael Douglas rend hommage à Donald Sutherland

Parmi les stars qui ont réagi à la mort de Donald Sutherland figuraient l’acteur Michael Douglas, connu pour ses rôles dans plusieurs thrillers comme Basic Instinct, Liaisons fatales ou Wall Street. Sur son compte Instagram, l’acteur a écrit : « Quel homme charmant, talentueux et curieux. RIP Donald Sutherland. Les deux acteurs ont partagé l’affiche du film Harcèlement sorti en 1994.

12:29 – « On a demandé à l’homme le plus gentil du monde de jouer le pire dictateur »

Le compte X officiel de Jeux de la faim a logiquement réagi à la mort de Donald Sutherland ce jeudi, des suites d’une longue maladie : « Nous avons demandé à l’homme le plus gentil de la Terre d’incarner le dictateur le plus corrompu et le plus impitoyable que nous ayons jamais vu. La puissance du jeu d’acteur et le talent de Donald Sutherland étaient tels qu’il a créé l’un des personnages les plus mémorables parmi les nombreux qui ont défini sa carrière légendaire. Nous avons eu le privilège de le connaître et d’avoir travaillé sur le sien. côtés, et nos pensées vont à sa famille.

12h09 – Donald Sutherland « était comme un frère » pour Elliott Gould (« MASH »)

Donald Sutherland s’est révélé au grand public dans la comédie PURÉE en 1970. Il joue aux côtés d’Elliott Gould (Amis, Ocean Eleven…), qui a partagé ses souvenirs du défunt acteur hier sur Instagram : « Donald était un géant, pas seulement physiquement, mais au sommet de son talent. Il était aussi extrêmement gentil et généreux. Donald et moi avons tous deux eu des fils nés à une semaine d’intervalle. Nous sommes devenus jeunes pères en même temps. Ce n’est jamais facile de perdre un être humain et un acteur d’un tel calibre, mais son décès fait profondément mal, car. Donald était comme un frère pour moi et une grande partie de ma carrière se déroule avec Francine. [sa femme]Kiefer, Rachel, Rossif, Angus, Roeg [ses enfants] et toute sa famille qui a perdu un grand homme. Repose en paix mon très, très, très cher ami. Je t’aime et je ne t’oublierai jamais.

11h35 – Le Premier ministre canadien rend également hommage à Donald Sutherland

Donald Sutherland était l’un des (sinon le) plus grands acteurs canadiens de sa génération. Sans surprise, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a tenu à lui rendre hommage après l’annonce de son décès ce jeudi : « Nous avons perdu l’un des plus grands », a-t-il écrit sur le réseau social. Donald Sutherland a apporté à son métier un niveau de brillance que peu pourrait correspondre. Un acteur remarquable et légendaire – et un grand Canadien.

11h00 – Quand Donald Sutherland « impressionnait » le réalisateur des premiers Hunger Games

Interrogé par les médias américains Le journaliste hollywoodienle réalisateur du premier film Jeux de la faimGary Ross, a rappelé une anecdote pour rappeler à quel point Donald Sutherland était un acteur consciencieux et accro au travail bien fait : « Il y a eu un moment où il m’a envoyé une lettre sur son rôle de président Snow était la création de tout un personnage. – bien plus que ce que j’ai mis sur la page : ses motivations, son histoire, ce qu’il représentait dans l’histoire, comment est né un fasciste et ce que cela signifie. .. J’ai été tellement impressionné par la profondeur et la sophistication de son histoire que j’ai arrêté le tournage, j’ai attrapé une chaise pliante, je suis descendu au lac et j’ai écrit deux nouvelles scènes. sont des scènes qui sont dans le film et, pour moi, elles capturent toutes les belles façons dont je me souviens de lui.

10h36 – Le réalisateur des premiers « Hunger Games » se souvient de Donald Sutherland

Donald Sutherland était une figure majeure de la franchise Jeux de la faim, puisqu’il a incarné, pendant quatre films, le grand méchant de la saga : le président de Panem Coriolanus Snow. A l’annonce du décès de l’acteur, le réalisateur du premier épisode, Gary Ross, lui a rendu hommage au micro de Le journaliste hollywoodien : « Donald était tellement merveilleux. Gentil, courtois et attentionné. Mais c’est surtout pour « son enthousiasme amoureux pour le travail » qu’on se souvient de lui : « il ne suffisait pas de faire le travail, il fallait qu’il ressente le travail et il voulait qu’on le ressente avec lui à chaque seconde ».

Courte biographie de Donald Sutherland – Donald Sutherland est né à Saint John, au Canada, le 17 juillet 1935. Après avoir débuté comme disc-jockey sur les radios canadiennes, il s’est tourné vers le théâtre à l’Université de Toronto. Plus tard, il part en Angleterre pour étudier à la London Academy of Dramatic Arts. Il apparaît pour la première fois dans une série italienne puis il obtient un rôle dans « Aux postes de combat » (1965). Son fils Kiefer Sutherland est né en 1966. Son premier grand rôle arrive en 1967 avec les « Douze Bastards ». Durant cette période, il alterne entre le cinéma et la télévision (« Le Saint », « Chapeau melon et bottes de cuir »). En 1970, il se révèle au public par son rôle dans « M*A*S*H ».

L’année suivante, il confirme son talent d’acteur dans le drame « Klute ». Il s’engage contre la guerre du Vietnam en coréalisant « FTA » avec Jane Fonda en 1972. Donald Sutherland fut moins prolifique dans les années 1980 et 1990 mais ses performances dans les films « High Security » (1989), « JFK » (1989) ) 1991) ou « Haute Trahison » (1996) sont remarquables. On le retrouve plus actif que jamais dans les années 2000 où il brille dans « Space Cowboys » (2000), « Return to Cold Mountain » (2003) mais aussi dans des séries (« Commander in Chief », « Dirty Sexy Money »). Il s’est ensuite fait connaître d’un nouveau public pour le rôle de M. Bennett dans « Orgueil et préjugés » (2005) et pour celui du président Coriolanus Snow dans la franchise « Hunger Games » (2012 à 2015).

Donald Sutherland s’est marié trois fois : avec Lois Hardwick de 1959 à 1966, puis avec Shirley Douglas de 1966 à 1970, avant de terminer avec Francine Racette, qu’il épousa en 1972. Il eut cinq enfants : l’acteur Kiefer Sutherland de « 24 Heures Chrono ». , puis Rossif Sutherland, Rachel Sutherland, Angus Sutherland et Roeg Sutherland. Donald Sutherland est décédé le 20 juin 2024 des suites d’une longue maladie, à l’âge de 88 ans.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La bande-annonce palpitante d’Anora, lauréate de la Palme d’Or 2024 – .
NEXT Une entreprise Disney touchée par une fuite de données – .