147 pèlerins sénégalais testés positifs sur un total de 590 – .

147 pèlerins sénégalais testés positifs sur un total de 590 – .
147 pèlerins sénégalais testés positifs sur un total de 590 – .

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale du Sénégal a annoncé dimanche avoir détecté quelque cent quarante-sept cas positifs de Covid-19 dans un échantillon de 590 pèlerins sénégalais de retour de la Mecque durant la période du 21 au 27 juin.

«Le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale informe que dans la période du 21 au 27 juin 2024, 590 pèlerins revenant des Lieux Saints de l’Islam ont été testés à leur arrivée à l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD)», indique un communiqué du ministère.

«Les résultats ont révélé 147 cas positifs de Covid-19», précise la même source, ajoutant qu’« aucun cas grave n’a été enregistré ni traité dans les structures de santé ».

Suite aux examens de confirmation effectués sur les tests positifs, il apparaît que tous les cas sont dus à différentes souches du variant omicron déjà connues et circulant au Sénégal depuis plusieurs mois», souligne le ministère.

Lire aussi : Décès parmi les pèlerins marocains : « Pas de situation anormale » pendant le Hajj 1445

«La grande majorité de ces souches figurent dans la base de données du laboratoire national de référence des virus grippaux et respiratoires qui assure une surveillance génomique régulière du Covid-19», poursuit la même source.

Les services du ministère de la Santé indiquent que les variants omicron identifiés jusqu’à présent «ne présentent pas de gravité clinique particulière de la maladie et conduisent souvent à des infections bénignes“.

Ils rappellent que «Les pèlerins testés ont été suivis pour notification de leurs résultats et prescription thérapeutique pour les cas confirmés. Ils sont soumis à une surveillance sanitaire dans leurs localités de résidence“, selon le texte.

Afin d’éviter le risque d’épidémie dans le pays, le communiqué assure que «le MSAS a chargé ses services techniques de renforcer la surveillance épidémiologique», qui est étendu à toutes les infections respiratoires.

« A l’issue de la phase de retour du pèlerinage, une surveillance épidémiologique de routine sera maintenue à l’aéroport et sur tout le territoire, conformément à la politique sanitaire nationale », souligne le communiqué, notant que le dispositif spécial à l’AIBD est destiné à renforcer le service permanent de contrôle sanitaire aux frontières aériennes jusqu’à l’arrivée du dernier vol de retour prévu le 30 juin 2024.

Avec MAP

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « L’idéal est que tous les âges soient concernés » – .
NEXT Le trafic passagers à l’aéroport de Lomé a atteint 1,4 million en 2023 – .