Restaurant Sosso, des plats méditerranéens à partager dans le 18e arrondissement de Paris

Niché dans une rue animée du 18ème arrondissement, le Restaurant Sosso vous invite à partager des plats méditerranéens, en terrasse ou à l’intérieur.

Chez Restaurant Soso, le mot d’ordre est générosité et ça se ressent. Des plats méditerranéens, copieux et délicieux, peuvent être dégustés ensemble. Le restaurant nous fait voyager, loin des 18ème arrondissement de Paris. Son surnom, Sosso, lui vient de l’un des fondateurs du restaurant, Sorayachef d’origine libano-égyptienne.

Traiteuse depuis une dizaine d’années, elle décide de s’associer avec son fils Olivier et les deux meilleurs amis de son fils, Quentin et Tristan, pour ouvrir leur premier restaurant dans le 18ème arrondissement. Leur envie ? Créer un restaurant convivial et chaud.

Restaurant Sosso : plats végétariens

Avec ses deux terrasses, l’une éphémère, l’autre ouverte toute l’année, il est très agréable de s’attabler partager des assiettes de voyage. Le voyage commence dès l’entrée dans les lieux, avec ses tons chauds, ses chaises et lampes en osier qui nous font voyager dans méditerranéen. Une table qui trouverait sa place dans les rues animées de Grèce ou du Liban.

Au menu, une farandole deassiettes méditerranéen, version terre, mer ou végétale. A la maison de Restaurant Soso, pas d’entrée, mais uniquement des plats principaux et des desserts. La carte, volontairement courte, est un mélange de recettes du Moyen-Orient, du Maghreb et du méditerranéen Occidental. Le menu a été élaboré par Soraya William Robitaille, fondateur et chef du célèbre restaurant Le Montcalmà deux pas, et change selon les saisons.

Restaurant Sosso : tartare de lieu noirRestaurant Sosso : tartare de lieu noir

Les végétariens ne sont pas en reste, le restaurant proposant plusieurs assiettes sans viande ni poisson, comme les carottes au cumin (8,5 €), les frites d’aubergines XL (11 €), le labneh (8 €), le hommos épicé (8 €), ou encore les taeemyas. (de vrais falafels égyptiens, 9 €)). Assaisonnées d’orange et de citron confit, les carottes au cumin sont servies froides et parsemées d’amandes effilées grillées. Marqué de justesse par les saveurs de l’orange, il s’accorde avec légèreté avec un plat de viande.

Pour les amateurs de barbecue, Restaurant Soso propose des koftas à la viande hachée et aux épices, du chich taouk (9,5 €) – blancs de poulet marinés et grillés à la plancha -, du sawdat djej (10 €) – foie de volaille poêlé sur feuille de shiso – et une assiette de poireaux confits et merguez (€ 11). Généreusement servi, le poulet chich taouk est tendre et bien mariné ; et on le trempe allègrement dans la sauce à l’ail, le mélange des deux étant délicieux.

Restaurant Sosso : tiramisuRestaurant Sosso : tiramisu

Côté poisson, la carte du Restaurant Soso ne propose pour l’instant qu’une seule assiette, un tartare de lieu noir aux agrumes (13 €). L’assiette est encore une fois généreuse et les morceaux de pamplemousse disséminés dans le plat se marient très bien avec le lieu cru. Très généreusement servi, c’est idéal pour partager avec une ou deux personnes.

Les gros mangeurs qui ont encore de la place ont trois options pour le dessert : tiramisu maison, cheesecake baklava et yaourt grec au miel et zaatar. Ne soyez pas surpris par son format généreux, le tiramisu (6 €), léger et aérien, permet de terminer le repas sur une note sucrée, sans culpabiliser !

Les terrasses de Paris, nos bonnes adresses
Terrasses par type Terrasses gourmandes

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Ce test a été réalisé dans le cadre d’une invitation professionnelle. Si votre expérience diffère de la nôtre, veuillez nous le faire savoir dans les commentaires.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Saviez-vous que la CAF peut vous prêter de l’argent pour réaliser des travaux dans votre maison ? – .
NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet