Les entreprises indépendantes souffrent de l’inflation

Les entreprises indépendantes souffrent de l’inflation
Les entreprises indépendantes souffrent de l’inflation

Selon l’Observatoire du Commerce Indépendant Ankorstore, 85 % des commerçants indépendants ont souffert de l’inflation en 2023.

Face à l’inflation, les Français restent fortement impactés : 60% d’entre eux déclarent que leur pouvoir d’achat s’est encore dégradé cette année. De leur côté, la quasi-totalité des commerçants indépendants (85%) ont vu leur activité souffrir de l’inflation en 2023. C’est ce qui ressort de la 2ème édition de l’Observatoire Ankorstore du Commerce Indépendant. Une étude réalisée par Ankorstore, plateforme professionnelle européenne de vente directe entre marques et commerçants indépendants, en partenariat avec le Conseil français du commerce (CdCF), auprès de 1024 commerçants indépendants et 2044 Français.

Voile réduite

Malgré les restrictions de consommation, les Français restent profondément attachés à leurs commerces indépendants locaux. 40 % d’entre eux s’y rendent au moins une fois par semaine pour faire leurs achats, et plus de la moitié (54 %) déclarent que, pour le même prix, ils privilégient les commerces indépendants à la grande distribution et à la vente en magasin. doubler. Les Français interrogés justifient cette préférence par la proximité géographique (58 %), une offre plus locale et made in France (45 %), ainsi qu’un apport en termes de conseil (26 %).

De leur côté, 56% des commerçants indépendants constatent que de plus en plus de commerces de proximité dans leur ville fermeront en 2023, soit 10 points de plus qu’en 2022. 56% d’entre eux ont donc augmenté leurs prix en 2023, et 41% l’ont déjà fait. c’est le cas ou l’envisageons pour l’année 2024.

Au-delà des prix, les commerçants réduisent leurs stocks (30%), ils envisagent de diversifier leur activité via de nouveaux services et offres (29%) pour attirer davantage de clients, soit une hausse de 7 points par rapport à l’édition 2023. Autre défi pour les détaillants : réussir la transition vers la digitalisation. Alors que 28 % d’entre eux déclarent avoir renforcé leur présence digitale en 2023, près de 60 % ne disposent pas de site de vente en ligne. Beaucoup n’en voient pas l’intérêt (45%), mais d’autres ne le font pas, par manque de connaissances (14%) et de temps (23%). La grande majorité des commerçants (77 %) sont cependant actifs sur les réseaux sociaux.

En attente d’une action des pouvoirs publics

84% des commerçants indépendants déclarent attendre une action des pouvoirs publics, notamment sur deux sujets : les coûts et la simplification administrative. 40% réclament des actions pour réduire les charges, 27% pour des moyens financiers pour lutter contre la hausse des prix et l’augmentation du coût de l’énergie, 17% pour une baisse des loyers pour les baux commerciaux de courte durée et enfin 27% aimerait avoir la possibilité d’ouvrir plus facilement le dimanche.

Quant aux Jeux Olympiques, l’enthousiasme peine à monter. 80% des Français craignent une hausse des prix dans les villes accueillant les événements. De leur côté, les commerçants restent sceptiques : seuls 9% d’entre eux pensent que les Jeux Olympiques auront un impact positif sur leur activité. «On voit que les commerçants souffrent du concept économique inflationniste et de la perte de pouvoir d’achat de leurs clients. Malgré tout, les entreprises s’adaptent à ces situations, mais elles attendent des mesures concrètes pour réduire notamment les coûts qui pèsent sur leur quotidien et retrouver une capacité d’investissement.explique Yves Audo, président de la CdCF.

CB

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les utilisateurs de Galaxy Watch pourront bientôt partager des données avec leur famille – .
NEXT Melvyn Jaminet écarté du XV de France après des propos racistes : ce que l’on sait