À l’occasion de la Journée des travailleurs aéroportuaires, Unifor appelle le secteur aérien à améliorer les conditions de travail

À l’occasion de la Journée des travailleurs aéroportuaires, Unifor appelle le secteur aérien à améliorer les conditions de travail
À l’occasion de la Journée des travailleurs aéroportuaires, Unifor appelle le secteur aérien à améliorer les conditions de travail

Le 26 juin, Unifor célèbre la première Journée des travailleurs aéroportuaires, organisée par le Conseil des aéroports du Canada, en reconnaissance des travailleurs aéroportuaires de partout au Canada.

Nous souhaitons rendre hommage aux 16 000 membres compétents et dévoués d’Unifor qui travaillent sans relâche et font un effort supplémentaire, depuis l’entretien et l’exploitation des installations aéroportuaires jusqu’à la sécurité, l’enregistrement des passagers au kiosque, la manutention des bagages, l’orientation des passagers à l’atterrissage, la direction de la circulation, pilotage d’aéronefs, assistance aux passagers en vol ou maintenance d’appareils. Le syndicat remercie également les nombreux autres travailleurs de l’aviation qui fournissent un service exceptionnel, jour après jour.

Ils jouent tous un rôle essentiel en reliant les gens aux communautés et les Canadiens au reste du monde. Comme le dit si bien le CAC, « le transport aérien n’est possible que grâce à un réseau dynamique de spécialistes qui travaillent avec diligence et ensemble pour assurer la sécurité et la fluidité de la circulation des personnes et des marchandises. »

Les belles déclarations sont belles, mais la reconnaissance des travailleurs des compagnies aériennes ne se résume pas à des mots. Ces travailleurs ont besoin de meilleures conditions de travail et le secteur doit agir maintenant.

La Déclaration des droits des travailleurs du transport aérien décrit neuf changements concrets que le gouvernement, les aéroports et l’ensemble du secteur doivent mettre en œuvre pour véritablement montrer que les travailleurs du transport aérien sont reconnus.

Les travailleurs du secteur ont besoin de salaires équitables, avec un salaire minimum vital requis. Ils ont besoin de pratiques d’horaires équitables et de la possibilité d’occuper un seul emploi à temps plein au lieu de plusieurs emplois à temps partiel pour joindre les deux bouts.

Les travailleurs des aéroports doivent enfin voir mettre un terme aux pires effets du transfert de contrat grâce à la mise en œuvre des pleins droits du successeur. Les travailleurs doivent être consultés et recevoir une contribution significative pour garantir que les changements technologiques améliorent le service et ne détériorent pas les conditions de travail.

Les employeurs de ce secteur doivent aller au-delà de la simple offre de formation et créer de solides programmes de développement des compétences combinant plusieurs méthodes d’apprentissage, notamment une formation sur le terrain et des programmes en classe. “, le cas échéant.

Les aéroports, les compagnies aériennes et les gouvernements continuent de sous-estimer la valeur et la complexité du travail des travailleurs des compagnies aériennes. Il ne faut pas compter sur des travailleurs ayant de l’ancienneté pour prendre la relève de travailleurs plus récemment embauchés et qui n’ont pas été correctement formés.

Les travailleurs des compagnies aériennes ont besoin d’un environnement de travail exempt de harcèlement de la part des clients et des collègues. Les employeurs doivent réduire le nombre de passagers mécontents auxquels les travailleurs sont confrontés chaque jour en mettant fin au recours excessif au sous-effectif et en fournissant aux passagers le service qu’ils méritent.

Enfin, les travailleurs ont besoin de mécanismes de signalement sûrs, exempts de représailles, pour signaler les pratiques commerciales dangereuses et créer un environnement de travail plus sain et plus sûr.

Les travailleurs apprécient le sentiment derrière la Journée des travailleurs des aéroports. Il est grand temps que le secteur commence à reconnaître publiquement les travailleurs pour leurs précieuses contributions.

Les aéroports, les compagnies aériennes et les gouvernements doivent prendre des mesures concrètes pour améliorer les conditions de travail et la vie des centaines de milliers de personnes qui font progresser le secteur.

À l’occasion de la Journée des travailleurs de l’aéroport, le CAC organisera des événements pour remercier le personnel de l’aéroport et la communauté, sur le thème « Nous transportons ce qui compte ».

Unifor estime que ce qui compte maintenant, alors que nous célébrons cette journée importante, c’est que les aéroports, les compagnies aériennes et le gouvernement canadien adoptent le cadre du syndicat pour de meilleures conditions de travail qui a déjà été établi pour eux.

Il est temps de faire en sorte que notre secteur aérien profite à tous – aux travailleurs et aux voyageurs.

Après tout, nos conditions de travail sont vos conditions de voyage.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Connue pour ses prix bas, cette marque de mode a augmenté ses prix – .
NEXT Existe-t-il une photo montrant l’une des balles qui visait l’ancien président ? – .