Basket-ball. Sept ans après la montée de Caen en Pro B, que sont-ils devenus ? – .

Par

Aline Chatel

Publié le

14 juin 2024 à 10h47

Voir mon actualité
Suivre le sport à Caen

A l’aube de l’éventuelle promotion du Caen BC en Pro B, ce vendredi 14 juin 2024 (20h00), une question se pose. Qu’est-il arrivé aux joueurs de la saison 2016-2017 ? Ces derniers ont été les héros de la dernière montée de Radio-Canada il y a sept ans. Retour sur l’effectif qui a accédé à la deuxième division française.

B.J. Monteiro :

L’Américain, aujourd’hui âgé de 34 ans, a joué comme arrière lors de la saison historique de CBC en 2017. Seulement deux saisons plus tard, après une blessure au tendon d’Achille avec Caen, BJ Monteiro a pris sa retraite sportive. Meilleur buteur du Caen Basket l’année de son passage en Pro B, il retourne vivre aux Etats-Unis avec sa famille.

BJ Monteiro ©Aline CHATEL

Richie Gordon :

Richie Gordon, ailier fort de CBC et deuxième meilleur buteur du club il y a sept ans, a terminé sa carrière professionnelle en 2019 avec la JSA Bordeaux. Rien de nouveau depuis pour l’Américain de 34 ans.

Moustapha Diarra :

Le pivot de 36 ans, contrairement à Monteiro et Gordon, évolue toujours en NM1. Le Français d’2m05 évolue au sein du club d’Andrézieux-Bouthéon et a terminé cinquième de la saison régulière avec le club ligérien. Il sort d’une saison avec une moyenne de 11,4 points, 4,5 rebonds et 0,8 passes décisives, il repart avec une évaluation de 11,1.

Juste comme Sinica :

Après avoir joué pour Orchies en NM1 pendant deux ans, Sinica rentre chez elle en Lituanie. Depuis 2023, il évolue au club de Vilniaus Stekas, 8ème de la saison régulière en 2024. Sortant d’une année compliquée, se sauvant de la relégation, l’ailier de 39 ans termine la saison avec une moyenne de 7,1 pts, 3 reb et 1,8 p.

Pape Bryson :

Après avoir rejoint la Pro B, Bryson Pope a joué sous le maillot caennais jusqu’à la fin de la saison 2022-2023. Par la suite, l’Américain d’1m98 n’est pas retenu par le club, et met un terme à sa carrière. Comme Gordon, Bryson Pope s’est montré discret.

Vidéos : actuellement sur Actu
Ludovic Chelle ©Sport à Caen

Ludovic Chelle :

A 41 ans, Ludovic Chelle est toujours en activité, il a joué trois saisons au sein du club du SO Pont-de-Chéruy Charvieu Chavanez. Le 7 juin, il annonce son départ de la SOPCC après avoir terminé 7ème de la saison régulière et atteint les 1/8 de finale des play-offs. Avec une moyenne de 6,8 pts, 2,4 reb, 1,7 pd et une évaluation de 6,4, son avenir n’est pas encore connu. Personne ne sait si le toulousain va prendre sa retraite ou s’il a encore les jambes pour continuer à jouer à haut niveau.

Thomas Cornely :

Après avoir connu une nouvelle ascension en 2022, cette fois en Betclic Elite avec Blois, Cornely quitte les Verts pour Gravelines en 2023. Le leader français sort d’une saison compliquée à tous points de vue avec son nouveau club. Touché par un terrible incendie qui a ravagé le mythique Sportica (complexe sportif), le BCM Gravelines-Dunkerque a terminé 15ème du Betclic Élite. Malgré cela, les Nordistes se sont battus et ont gagné leur position. De son côté, Thomas Cornely a réalisé une saison mitigée, il termine avec une moyenne de 5,8 pts, 2,7 reb et 3,9 pd, il a joué 19 minutes en moyenne.

Thomas Cornely ©Sport à Caen

Cap Sébastien :

Sébastien Cape a sans aucun doute réalisé une saison réussie avec le JA Vichy. L’ancien troisième meilleur passeur décisif de Caen en 2017, termine cette fois sur la première marche du podium. Son club a terminé 2ème de la saison régulière et il a été le meilleur passeur de son équipe en Pro B, avec 7,6 pts, 1,8 reb et 4,4 pd de moyenne. Mais la meilleure performance du capitaine auvergnat reste la victoire en finale de Leaders Cup Pro B face à Châlons-Reims. Le Français termine MVP de la finale, une belle récompense pour l’ancien leader caennais.

Étienne Plateau :

L’été suivant la montée en deuxième division française avec Caen, Étienne Plateau a fait ses valises pour arriver à Vitré (NM1). Le meneur d’1m87 n’y est finalement resté que deux petites saisons avant de prendre sa retraite en 2020. Il évolue toujours au niveau départemental et travaille dans l’immobilier.

Eddy Djedjé :

Eddy Djedje évolue toujours en NM1, passé par Chartres, il est aujourd’hui l’ailier de Feurs EF. A 29 ans, le natif d’Ivry-sur-Seine a maintenu sa position après avoir terminé 12ème de la saison régulière dans la poule B. Il termine avec une évaluation de 7,3 et une moyenne de 7,8 pts, 3,1 reb et 1,7 pd.

Camille Eléka :

Le favori du public caennais a été contraint de mettre un terme à sa carrière professionnelle après une rupture du tendon d’Achille en 2017. L’ancien ailier a pourtant réussi sa reconversion, depuis 2020, il devient courtier au sein d’IN&FI Crédits. Pour autant, le Français de 36 ans n’est pas près de s’éloigner des terrains. Son fils Maël et son neveu Liham sont tous deux joueurs de l’Académie CBC. Tous deux ont un bel avenir et Camille Eleka les accompagne fièrement dans leur voyage.

Camille Eleka sous le maillot de CBC en avril 2015.
Camille Eleka sous le maillot de CBC en avril 2015. ©Sport à Caen

Bryan Coudray :

Le jour où Caen a rejoint la Pro B, il n’avait que 16 ans, il n’avait joué que cinq minutes de championnat. Après avoir obtenu sa licence STAPS ES en 2021, le dirigeant de 23 ans évolue désormais sous les armoiries de l’Union Tarbes-Lourdes. Le club occitan termine aux portes du top 3 du championnat, concluant son année par une belle ½ finale de barrage, un bilan collectif positif. Bryan Coudray termine avec une moyenne de 6,1 pts, 2 reb et 2,4 pd.

A noter qu’Hervé Coudray, qui était l’entraîneur de Caen cette saison-là, travaille désormais au sein de la fédération suisse en tant que directeur technique national.

Entre retraite sportive et petits succès

Sept ans plus tard, l’ancienne équipe de Caen BC a bien changé. Certains ont pris leur retraite sportive en raison de blessures, du manque d’opportunités ou simplement de leur propre souhait. Pour d’autres, le basket joue encore un rôle important dans leur carrière. La majorité évolue en championnat NM1, la troisième division française. D’autres comme Thomas Cornely (Gravelines) et Sébastien Cape (JA Vichy) ont connu davantage de succès. Le premier a connu deux montées en puissance et évolue aujourd’hui dans la plus haute division française. Le second est capitaine de son équipe en Pro B et a été élu MVP de sa finale victorieuse de Leaders Cup.

Tous ont fait rêver les supporters en portant haut et fort les couleurs de Caen il y a sept ans. Ce vendredi 14 juin, ce sera au tour des hommes de Stéphane Eberlin de tenter de décrocher leur ticket pour la Pro B.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les politiciens canadiens condamnent la fusillade contre Donald Trump – .
NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet