Le Var se prépare déjà à lutter contre les incendies de forêts grâce aux bénévoles

Le Var se prépare déjà à lutter contre les incendies de forêts grâce aux bénévoles
Le Var se prépare déjà à lutter contre les incendies de forêts grâce aux bénévoles

L’été approche et les bénévoles des comités municipaux feux de forêt reprennent du service ce mois de mai dans de nombreux villages varois. Ils veillent à ce que les réservoirs pouvant être utilisés par les pompiers soient opérationnels.

Début de patrouille du comité municipal des feux de forêt de Salernes ce jeudi 23 mai. Dans une zone forestière de cette commune du centre du Var, des bénévoles inspectent les citernes anti-incendie.

Reconnaissables de loin avec leurs tenues orange, ils vérifiaient ce jour-là l’état d’une citerne installée sur les hauteurs. Il contient 30 000 litres d’eau et est spécialement dédié aux hélicoptères de lutte contre les incendies.

Un tour de manivelle et un coup d’œil pour s’assurer que le niveau du précieux liquide n’a pas baissé : «Il peut être percé par la rouille par exemple. Si on ne le vérifie pas et qu’un jour il y a un problème et que le réservoir est vide, ce sera désastreux.», explique Bernard Biaconi président du CCFF de Salernes.

Si une fuite ou un problème est détecté, il est immédiatement signalé et le conseil départemental prend les mesures nécessaires pour y remédier.

>>

Des bénévoles du comité municipal des feux de forêt vérifient une citerne de la ville de Salernes, dans le Var.

© Maxime Meuveneaux / France Télévisions

Le plan de la ville est étalé sur le capot du 4×4 orange des volontaires. Il est temps de diviser les zones de surveillance.

Les comités municipaux incendies de forêt ont une mission de prévention. A Salernes, ils sillonnent le territoire pour surveiller au mieux les 40 hectares de forêt, l’équivalent de 56 terrains de football.

Lohan Ferretti, bénévole au CCFF, participe à ce suivi : «Chaque week-end, il y a des patrouilles d’au moins deux personnes qui partent et si on peut, on essaie de partir en semaine aussi pour les retraités. Les jeunes comme moi prennent des jours de congé dès qu’ils ont un peu de vacances pour faire un maximum de patrouilles« .

A l’approche de l’été, la vigilance est renforcée. Les 13 citernes de la commune doivent être examinées. Parmi les dangers : la corrosion, la rouille ou encore les tags, qui posent problème en cas d’intervention.

Il efface le logo de Salernes et nous empêche d’avoir les informations de localisation des pompiers.», précise Julien Abeille, bénévole au CCCFF.

Le comité municipal des feux de forêt de Salernes compte une quinzaine de membres, mais recherche activement de nouveaux bénévoles. Pour vous impliquer, vous devez contacter votre mairie.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Socca d’Or, spécialités niçoises depuis 1989 – .
NEXT 19-Jährige Frau wird von Auto erfasst und Stirbt – .