80 000 nuitées, 120 établissements, 6 000 chambres… La flambée des prix des hôtels pendant le Festival de Cannes

80 000 nuitées, 120 établissements, 6 000 chambres… La flambée des prix des hôtels pendant le Festival de Cannes
80 000 nuitées, 120 établissements, 6 000 chambres… La flambée des prix des hôtels pendant le Festival de Cannes

Avec près de 38 000 festivaliers, le Festival totalise 80 000 nuitées sur cette douzaine de jours. En location saisonnière, mais aussi dans les 120 hôtels du territoire cannois, soit 6 000 chambres. Avec des prix qui s’envolent. Dans les cinq étoiles de la Croisette comme dans des adresses moins prestigieuses. Pour s’offrir une nuit dans une chambre au Carlton le 21 mai, il fallait débourser 1 708 €. Prix ​​qui plonge à 884 € le 10 octobre. Chez Mondrian, il était de 1 680 € contre 314 € cet automne. C’est cinq fois plus !

Prix ​​multiplié jusqu’à 5,5

Au JW Marriott, le tarif est multiplié par 5,5, passant de 313 € en octobre à 1 708 € lors de cette folle quinzaine du 7.e art.

Des prix certes élevés mais qui n’auraient pas trop bondi par rapport à l’année dernière. « Les tarifs ont augmenté de 4 %. Et ce sont des tarifs proches de ceux des Lions en juin et en été », tempère Christine Welter, présidente du Syndicat des hôteliers du Bassin de Cannes. Des prix qui dépendent bien sûr de l’offre et de la demande. Mais pas seulement. « Il y a d’abord l’inflation. Ensuite, la régulation du marché avec la réouverture du Carlton et du Canopy by Hilton. Ces prix sont également liés à la qualité exceptionnelle de l’hôtellerie cannoise, avec un milliard d’euros investis sur la Croisette ces dernières années.

En effet, la montée en gamme du luxe atteint des sommets avec 350 M€ de travaux au Carlton, 150 M€ au Martinez, 15 M€ au Grand Hôtel devenu Mondrian, 10 M€ au Majestic Barrière ou encore plus de 15 M€ au Radisson. Blu devenu Canopy by Hilton. Christine Welter a précisé : « 10 % des chambres de chaque hôtel, soit 500 au total, sont gratuites. Ce sont des chambres dites « d’hôtes ».

20% du chiffre d’affaires annuel

Le Festival, une aubaine évidente pour l’hôtellerie locale. « Le Festival représente 15 % du chiffre d’affaires annuel des 2, 3 et 4 étoiles. Mais cela représente 20% pour 5 étoiles”. Un rythme confirmé par Michel Cottray, directeur du Martinez qui anticipe un très bon millésime : «Cette 77 édition sera en chiffre d’affaires supérieur de 10 à 12 % à celui de 2023 où il y avait eu moins de productions américaines et la grève des scénaristes.

Reste que malgré ces augmentations de prix, il était encore tout à fait possible de trouver un hôtel en ne payant que 100 à 150 € la nuit cette semaine…

Des suites au paradis

Envie de séjourner dans une magnifique suite sur la Croisette demain soir après la cérémonie de clôture ? Même si les hôtels étaient presque pleins ces derniers jours, il était encore possible de réserver hier soir. A condition de payer par exemple 7 524 € au Majestic pour une suite de 75 m²2 (2 057€ pour une chambre standard), 5 608€ au Carlton pour une suite de 64 m²2 (2 008€ la chambre), ou 4 478€ au Martinez pour une suite de 45 m²2 (2 100€ la chambre).

Mais quelles suites sont les plus chères ? Au Carlton Regent Cannes, le prix maximum affiché sur le site pendant le Festival était de 7 000 € la nuit pour une suite vue mer. « Les tarifs des suites les plus prestigieuses du 7ème étage sont sur demande », indique la direction.

Au Martinez (Hyatt), les deux suites Thierry Frémaux et Isabelle Huppert, totalisant 1 250 m²2 sont occupés par Chopard depuis plus de dix ans. Prix ​​non communiqué. Mais la direction indique que pour séjourner dans l’une d’elles, il faut compter pas moins de 15 000 € la nuit entre mai et octobre, sauf du 15 juillet au 25 août. Au Majestic Barrière, la plus belle suite (650 m2) est occupé par Kering, numéro deux mondial de l’industrie du luxe après LVMH.

Encore une fois mot de l’hôtel.

Mais le prix pourrait approcher les 40 000 € la nuit…

La vue depuis les fabuleuses suites penthouse au 7ème étage du Martinez. (Photo Hôtel Martinez).
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le beau geste que la gagnante Léa veut faire pour son père décédé
NEXT l’obsession cinéma de la semaine