Damien Monseu est coupable de meurtre, incendie criminel, agression et vol

Damien Monseu est coupable de meurtre, incendie criminel, agression et vol
Damien Monseu est coupable de meurtre, incendie criminel, agression et vol

Les jurés ont rendu jeudi leur verdict sur la culpabilité de Damien Monseu. Le Montois était accusé du meurtre de Jean-Pierre Van Rockeghem, commis le 10 juin 2021, à son domicile de la rue du Hocquet à La Louvière. Le meurtre n’a pas été contesté.

En revanche, l’accusé a nié être l’auteur de l’incendie de la maison et avoir volé le téléphone et le portefeuille de la victime. Les jurés ont répondu oui aux quatre questions.

Le verdict

Ils ont dit oui au meurtre. L’intention d’homicide est établie par l’arme utilisée, la zone vitale visée et la violence du coup fatal. De plus, Damien Monseu a déclenché l’incendie dans la maison sachant qu’il y avait une personne dans la maison.

Ils ont dit oui à l’incendie, dont le but était de détruire les preuves, en allumant le feu à deux endroits différents.

Enfin, concernant le vol, les jurés ont estimé que le laps de temps entre le meurtre et l’incendie lui avait permis de retirer frauduleusement le portefeuille et le téléphone de la victime. Le vote fut serré, sept voix contre cinq. Le tribunal était d’accord avec la majorité.

Faits

Le 10 juin 2021, Damien Monseu est avec sa compagne, Aurore, rue du Hocquet à La Louvière. Les amants sont ivres depuis quarante-huit heures. En début de soirée, ils se sont rendus chez Jean-Pierre Van Rockeghem et son épouse, qui habitaient un peu plus loin dans la rue. Ils emportent avec eux une bouteille d’alcool.

Vers 19 heures, la femme de Jean-Pierre part faire les courses, lassée d’entendre les disputes entre Damien et Aurore. Un peu plus tard, une dispute éclate entre Damien et Jean-Pierre. Ce dernier est abattu d’un coup porté au cou à l’aide d’un coupe-papier. La lame sectionne l’artère carotide et atteint le cerveau.

Vers 20 heures, la police est informée que la maison de Jean-Pierre Van Rockeghem est en feu. Le corps est retrouvé à l’intérieur de la maison. Aurore a été brûlée au deuxième degré à l’avant-bras droit.

Damien Monseu est interpellé par la police, le portefeuille et le téléphone de la victime sont dans sa poche.

Les plaidoiries

Jeudi, les avocats des parties civiles et l’avocat général ont demandé de répondre oui aux quatre questions. Me Danneau, avocat de l’accusé, a contesté l’incendie, estimant qu’il existait un doute sur l’auteur, les coups qui étaient les conséquences de l’incendie, et le vol. Certains jurés ont mis en doute ce dernier point.

Le débat sur la détermination de la peine aura lieu vendredi

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Prêt à prendre votre envol ? Dans le Tarn, ils lancent le « Blablacar » de l’avion
NEXT Travaux routiers d’une valeur de 600 000 € autour de Vimoutiers