l’impact des contrats de partage de production au centre de la 2ème édition des Oil Days à Dubaï

l’impact des contrats de partage de production au centre de la 2ème édition des Oil Days à Dubaï
l’impact des contrats de partage de production au centre de la 2ème édition des Oil Days à Dubaï

La deuxième édition des Oil Days aura lieu du 5 au 8 juin 2024 à Dubaï, aux Émirats arabes unis autour du thème « L’impact des contrats de partage de production (PSC) sur les économies nationales ».

L’information a été donnée par la structure organisatrice 3M-Partners & Conseils, cabinet de conseil africain spécialisé dans le secteur pétrolier et gazier lors d’un déjeuner de presse tenu lundi 13 mai 2024 à Abidjan-Plateau.

Les Oil Days visent à offrir une plateforme incontournable aux acteurs africains du secteur des hydrocarbures, visant à promouvoir les bonnes pratiques et trouver des solutions adaptées à la gestion des contrats pétroliers, notamment le Contrat de Partage de Production (CPP).

« Le CPP garantit aux États des revenus réguliers et permanents, tout en leur permettant de jouer un rôle actif dans le contrôle des opérations pétrolières. En outre, il favorise un développement économique et des investissements diversifiés, ainsi que la promotion de l’emploi local et du transfert de technologies », a souligné Mouabga Gacyen, PDG de 3M-Partners & Conseils.

Ces contrats, largement utilisés dans les pays d’Afrique francophone, offrent un cadre juridique clair et stable pour le suivi des opérations pétrolières sur le plan technique, administratif, financier, social et environnemental.

La deuxième édition portera sur « L’impact du RPC sur les économies nationales », mettant en avant les avantages économiques et sociaux de ces contrats. En termes d’innovation pour cette édition, les intervenants annoncent le partage d’expériences avec des acteurs internationaux, notamment la société Damac des Emirats Arabes Unis, afin d’adapter les bonnes pratiques à chaque contexte.

Les organisateurs encouragent la participation des ministères et entités gouvernementales ainsi que des entreprises du secteur pétrolier.

Cyprien K.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Projet hydrogène pour une joint-venture Totalenergies
NEXT les marques qui cartonnent au Luxembourg