Les marges des entreprises ont davantage contribué à l’inflation que les salaires

Les marges des entreprises ont davantage contribué à l’inflation que les salaires
Les marges des entreprises ont davantage contribué à l’inflation que les salaires

Les marges des entreprises ont davantage contribué à l’inflation que les augmentations de salaires, selon un rapport d’Oxfam Belgique, à l’occasion de la Journée internationale du travail.

Ce rapport met en lumière la manière dont les inégalités sont systématiquement reproduites, en analysant la manière dont la richesse produite au sein des entreprises est redistribuée aux salariés, aux détenteurs de capitaux et à la communauté. Quarante-cinq entreprises ont été examinées. “En Belgique, les marges bénéficiaires ont contribué deux fois plus à l’inflation en 2021 que les augmentations de salaires”, souligne l’ONG. « En 2022, la contribution des marges des entreprises à l’inflation était encore 25 % supérieure à celle des salaires. »

« Les marges bénéficiaires des entreprises sont les plus élevées depuis 20 ans »

Selon Oxfam Belgique, les marges bénéficiaires des entreprises sont les plus élevées depuis 20 ans. En revanche, les revenus des salariés n’augmenteront pas en 2024 (hors indexation). “C’est absurde même si la richesse générée par les salariés des plus grandes entreprises actives en Belgique au cours des six dernières années a augmenté de 45%.” Ces superprofits se retrouvent dans les secteurs de l’énergie, de l’agroalimentaire, des nouvelles technologies et du transport maritime. « En moyenne, 73 % des bénéfices des grandes entreprises sont reversés sous forme de dividendes aux actionnaires. Au cours des six dernières années, certains ont même versé plus de dividendes qu’ils n’ont réalisé de bénéfices», souligne également l’organisation, ajoutant que la Belgique, en plus de subventionner les entreprises rentables, constitue un paradis fiscal pour les détenteurs de capitaux. C’est pourquoi Oxfam Belgique appelle le prochain gouvernement à prendre des mesures ambitieuses pour assurer une répartition équitable des richesses, tant au sein des entreprises qu’au sein de la société. L’ONG réclame notamment « un renforcement de la lutte contre le pouvoir des monopoles et une révision de la loi sur les normes salariales de 1996 ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV “C’est fini” ? Jennifer Lopez-Ben Affleck impliquée dans des rumeurs de divorce alors qu’ils prétendaient qu’ils “ne pouvaient pas faire en sorte que ça marche”
NEXT À l’approche d’une saison des incendies redoutée, le Canada forme ses nouveaux pompiers