deux adolescents arrêtés à Grande-Synthe

deux adolescents arrêtés à Grande-Synthe
deux adolescents arrêtés à Grande-Synthe

« On n’arrive pas à croire que ça s’est passé ici à Grande-Synthe »… Et encore. Dans la nuit du 15 au 16 avril, Philippe Coopman a été sauvagement agressé par trois hommes armés de battes de baseball et de barres de fer. Ce jeune employé d’un centre socio-éducatif est traîné jusqu’au parking derrière Carrefour Contact, où il est laissé pour mort. « Littéralement défiguré », selon La voix du Nord, il a été transporté d’urgence à l’hôpital de Dunkerque à Lille. Placé en réanimation, Philippe a succombé à ses blessures ce mardi 16 avril.

A TF1son grand frère Kelvyn Coopman dit : “Ils lui ont descendu son pantalon jusqu’aux chevilles, ils lui ont volé ses baskets je pense aussi”. La victime se serait également vu voler son téléphone portable et ses papiers d’identité. Dans le cadre de l’enquête pour assassinat en bande organisée, deux mineurs, âgés de 14 et 15 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue ce mercredi soir. Ils sont soupçonnés d’être les auteurs de ce crime. Dans un communiqué, Charlotte Huet, la procureure de la République de Dunkerque, précise que la victime présentait plusieurs traces de coups, notamment au visage. “Une autopsie sera pratiquée : seule cette expertise par un médecin légiste permettra de déterminer avec certitude la nature des coups subis et l’éventuel usage d’armes, usage qui n’a pas encore été confirmé”, Elle ajoute.

“Ce sont vraiment des sauvages…”

Après avoir vu le corps de Philippe à la morgue, Kelvyn Coopman déplore : « Ces gens sont vraiment des sauvages. Ce sont des gens qui sont là pour tuer. » A BFMTV, Il dénonce ” un agression inhumaine » : « Je pense que c’est une bande de barbares qui aiment détruire la vie des gens. » Concernant son frère, il explique : « Il n’avait de problèmes avec personne. C’était quelqu’un d’aimé, de souriant, il était serviable. Tout le monde l’aimait. Et insiste : “C’est de la barbarie et rien ne justifie une telle agression.” Sous le choc, l’autre grand frère de Philippe ne cache pas son émotion : “C’est le plus jeune, c’est le dernier, on se dit toujours : ‘Il ne peut pas partir le premier, je suis le plus vieux, normalement c’est moi'”.

De son côté, Martial Beyaert, maire de la ville, déplore « une terrible attaque ». Au lendemain de la mort de Philippe, il annonce qu’une marche blanche aura lieu le 19 avril. » Un rendez-vous à 11 heures, vendredi, devant le lycée de Noordover, où il était lycéen. Nous nous rendrons sur les lieux du drame pour observer une minute de silence devant la mairie », il explique à BFMTV. Sur Facebook, il rappelle : « Aujourd’hui, nous sommes sous le choc… Ne cédons ni à la peur ni à l’esprit de vengeance. Continuons à défendre le Vivre Ensemble dans notre ville. Continuons à œuvrer pour l’éducation, la bienveillance et la fraternité. Repose en paix Philippe.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Arsenal partagera les Emirats avec sa section féminine – Angleterre – Arsenal – .
NEXT Que sont les « avions apocalyptiques » ? – .