Sophie Adenot deviendra la deuxième astronaute française à se mettre en orbite en 2026

Sophie Adenot deviendra la deuxième astronaute française à se mettre en orbite en 2026
Sophie Adenot deviendra la deuxième astronaute française à se mettre en orbite en 2026

Trente ans après Claudie Haigneré, Sophie Adenot deviendra la deuxième astronaute française de l’histoire à se mettre sur orbite. Le pilote d’hélicoptère sera le premier de la promotion 2022 d’astronautes européens à s’envoler vers la Station spatiale internationale au printemps 2026, a annoncé ce mercredi l’Agence spatiale européenne (ESA).

C’est un pas de géant », a réagi Sophie Adenot, depuis le centre spatial de la NASA à Houston où elle s’entraîne.

Il y a des annonces qui donnent le tournis : elle a été sélectionnée ! Sophie Adenot effectuera sa première mission à bord de la Station spatiale internationale en 2026 ! Heureux pour elle et fier pour la France », a salué Emmanuel Macron sur X (ex-Twitter).

Une vraie fierté ! Sophie Adenot est un modèle d’engagement scientifique féminin pour toutes nos jeunes filles », a de son côté déclaré à l’AFP la ministre de la Recherche, Sylvie Retailleau.

Un corps européen de onze astronautes

Sophie Adenot, 41 ans, a été affectée à la Station spatiale (ISS) avec son collègue belge Raphaël Liégeois, 36 ans, parmi les cinq astronautes européens de la promotion 2022. Au printemps 2026, elle rejoindra l’équipage de l’ISS, à 400 kilomètres au-dessus de la Terre, où Raphaël Liégeois lui succédera au terme de sa mission de six mois.

Sophie Adenot va bientôt commencer sa formation d’astronaute

La mission de Sophie et Raphaël est une concrétisation tangible de notre engagement à maintenir une forte présence européenne » dans l’espace, où « les activités d’exploration se développent à un rythme sans précédent », a déclaré le directeur général de l’ESA, Josef Aschbacher, lors d’un sommet spatial à Bruxelles.

Avec les sept astronautes de la précédente promotion (2009), qui compte dans ses rangs le Français Thomas Pesquet, l’Europe spatiale compte désormais un corps de onze astronautes, » le maximum que nous ayons jamais eu à un moment donné », a déclaré à l’AFP le chef de l’ESA, qui regroupe 22 États membres.

Les cinq astronautes fraîchement diplômés » tous voleront d’ici 2030, ce qui est une bonne nouvelle car par le passé, les horaires de vol n’ont pas toujours été aussi précis. Certains ont dû attendre jusqu’à dix ans pour rejoindre l’ISS », a ajouté Josef Aschbacher.

Parmi les astronautes de la promotion 2022, sélectionnés parmi plus de 23.000 candidats, figurent deux femmes, Sophie Adenot et la Britannique Rosemary Coogan, et trois hommes, Raphaël Liégeois, le Suisse Marco Sieber et l’Espagnol Pablo Alvarez Fernandez. Tous ont reçu leur diplôme en avril dernier, après un an de formation au Centre spatial européen de Cologne (Allemagne).

Première femme pilote d’essai d’hélicoptère

Sophie Adenot, qui a grandi en Bourgogne, est ingénieure, diplômée de l’École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace (Supaero), la même que Thomas Pesquet, où elle s’est d’abord spécialisée dans le vol dynamique des engins spatiaux et des avions. Elle complète ensuite ses études par un master au MIT de Boston, puis rejoint Airbus Helicopters où elle travaille pendant un an à la conception de cockpits d’hélicoptères.

De l’air à l’espace, Sophie Adenot, la nouvelle astronaute française qui garde les pieds sur terre

Très vite, elle quitte les bureaux d’études pour rejoindre le terrain. Sophie Adenot rejoint l’armée de l’air en 2005 et se forme au pilotage. En 2019, elle devient la première femme pilote d’essai d’hélicoptère, au Centre d’essais en vol de la base aérienne de Cazaux, en Gironde. Elle a le grade de lieutenant-colonel et plus de 3 000 heures de vol. Mère d’un jeune enfant, elle parle anglais, allemand, espagnol, russe et enseigne le yoga.

Alors que son grand-père était mécanicien dans l’armée de l’air, plusieurs tournants ont marqué sa vie. ” J’ai été nourri par Marie Curie. C’est mon premier clic. J’ai toujours été fasciné par les explorateurs de l’espace et des océans. », assurait Sophie Adenot en décembre. Puis il y a eu le déclic d’une figure féminine : Claudie Haigneré, première femme européenne à aller dans l’espace en 1996. » C’est un marqueur majeur dans ma vie. Je voulais avancer vers cela, et brique par brique, c’est arrivé »a témoigné Sophie Adenot.

Raphaël Liégeois, ingénieur et spécialiste en neurosciences, a étudié l’ingénierie biomédicale à l’Université de Liège, Centrale (Paris) et à l’Université Paris-Sud Orsay. Il est pilote de montgolfière et de planeur.

(Avec l’AFP)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Une Maison des Vins à La Havane