Feu vert de la mairie pour une nouvelle tour à proximité du stade Saupin, une association reste opposée au projet

Feu vert de la mairie pour une nouvelle tour à proximité du stade Saupin, une association reste opposée au projet
Feu vert de la mairie pour une nouvelle tour à proximité du stade Saupin, une association reste opposée au projet

Y aura-t-il des recours contre le projet de construction d’une nouvelle tour d’une cinquantaine de mètres de haut, près du stade Saupin, à Nantes, au sud de la gare ? Ce mardi soir, à 18h30, aux ateliers de Bitche, l’association des Amis de la confluence Loire/Erdre tiendra une assemblée générale extraordinaire pour discuter d’un éventuel recours contre le permis de construire délivré mi-avril par la mairie pour ce projet.

68 logements et à côté une piscine publique

Cette tour de 17 niveaux abritera notamment 68 logements du T2 au T5. Dans un immeuble, juste à côté, une piscine nordique, un bassin extérieur de 50 mètres de long, des équipements exploités par la Ville. L’aménageur – le groupe Giboire – espère démarrer les travaux au premier semestre 2025 pour une livraison fin 2027.

« C’est la première fois que nous avons un permis de construire. Par le passé, nous avions fait des demandes, mais nous avons dû retravailler notre copie les services de la ville »confie Geoffroy Petit, directeur régional du groupe Giboire. Dans cette troisième version, le projet de restaurant panoramique sur le toit-terrasse a disparu. Et pour continuer : « ce qui me rend optimiste, c’est que sur ce sujet, il y a une attente très très forte de la part du grand public, des riverains au sens large, notamment en matière d’équipements nautiques, en plus bien sûr du besoin de produire des logements. »

Une association de riverains toujours opposée

Ce projet a aussi ses opposants, unis au sein du Amis du confluent Erdre/Loire. L’association dit compter environ 200 sympathisants et s’appuyer sur un noyau dur d’une dizaine de personnes, selon l’un de ses porte-parole, Edgar Barrois. Elle dénonce un manque d’information et de transparence au fil des mois de la part de la mairie. « Sur la piscine par exemple, si c’est un équipement public, quel est le coût ? Est-ce le meilleur endroit par rapport aux autres piscines ? Si la piscine est là pour faire passer la pilule de la tour, on trouve que c’est un prix trop élevé à payer.»explique Edgar Barrois.

Ce qui met aussi du vent dans l’association, c’est la hauteur du bâtiment à cet endroit : « à l’heure où la maire de Nantes affiche sa volonté de procéder à la renaturation de la Métropole et de la Ville (..) pour créer des îlots de fraîcheur, on ne peut rien trouver de mieux que d’installer une énorme masse haute de 58 mètres (NDLR : note : le promoteur mentionne 53 mètres) »a-t-elle écrit dans un communiqué de presse.

Sur demande, la mairie de Nantes indique « ne pas avoir à commenter un projet réalisé par un particulier. »

Une tour d’une cinquantaine de mètres de haut

chargement

chargement

68 logements dont un quart sont présentés comme abordables

chargement

chargement

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France