L’Isle-Jourdain renverse la vapeur face au Rugby Club Tricastin et se qualifie pour les quarts de finale du championnat de France

L’Isle-Jourdain renverse la vapeur face au Rugby Club Tricastin et se qualifie pour les quarts de finale du championnat de France
L’Isle-Jourdain renverse la vapeur face au Rugby Club Tricastin et se qualifie pour les quarts de finale du championnat de France

l’essentiel
Battus à l’aller, les Gersois ont trouvé les ressources pour inverser la tendance ce dimanche 12 mai. Score final des huitièmes de finale retour : 18-13 pour L’Isle-Jourdain.

Les deux équipes sont restées longtemps sur le terrain après le coup de sifflet final. Les Lislois, vainqueurs de l’après-midi, avaient rempli leur beau contrat en terminant les deux tours avec deux points d’avance (défaite 23-20 à l’aller), et ne pouvaient que se féliciter de cette qualification qui confirme leur belle saison. il fallait aller aussi loin.

Lire aussi :
Rugby : résultats du week-end de L’Isle-Jourdain

Côté Drômois, c’était bien sûr déprimé tant gagner cette partie sur le sol gersois leur paraissait possible. Et c’est vrai que durant les 5 dernières minutes, du côté des supporters de Lislo on redoutait de revivre le scénario d’une semaine auparavant à Saint Paul les trois châteaux. En effet à la 76e, bien lancé par Guillaume le n°11, Collomb, l’autre ailier du Tricastin, a commandé l’admiration de tout le public en échappant à un premier plaquage de Lislo et en poursuivant son parcours de corde jusqu’à l’essai entre les poteaux !

Lire aussi :
Rugby amateur – 8es de finale aller de Fédérale 1 : Isle-Jourdain limite les dégâts sur la pelouse du Tricastin avant le match retour

Coup de froid glacial au stade Lapalu. Un test qui parle bien de cette équipe du Tricastin, qu’il a fallu surveiller sans relâche tout le temps du côté des défenseurs de Lislo, des joueurs comme Punch au centre coupés et recoupés des Dromois, rien n’a fait pour les décourager. La preuve à 5 minutes de la fin voici les visiteurs qui reviennent à deux points de leur bonheur sur le total des deux matches à 18 à 13. Cette fin à suspense, tout le monde la redoutait. Pourtant, rien ne le laissait penser, surtout pas la prestation des Lislois qui prenaient d’entrée le contrôle du score.

Dominateurs devant, en conquête, en mêlée, ils ont passé l’essentiel du match dans le camp adverse profitant des erreurs adverses pour s’imposer via Bouisset qui a été sans faute. Bien sûr, il a fallu endiguer le mouvement des ailiers adverses qui ont beaucoup essayé. Mais la défense de Lisloe a très bien fait le travail.

Lire aussi :
Rugby amateur-8e de finale aller de Fédérale 1 : Isle-Jourdain veut voir plus loin ! Les Gersois défient le Rugby Club Tricastin

Difficile cependant de construire sur le long terme face à une formation aussi dynamique que savent faire les Lislois. À tel point que c’était un jeu décousu, sans grandes envolées de fantaisie. Les Lislois ont néanmoins eu pas mal de moments forts, mais il leur a manqué le petit « plus » des grands jours pour faire une plus grande différence ce qui aurait été, finalement, tout à fait logique.

Lire aussi :
Rugby amateur : équipe première des huitièmes de finale de Fédérale 1, féminines, Espoirs… La fantastique saison de L’Isle-Jourdain

Morgan Bouisset a su soigneusement, intelligemment, à l’image de son équipe, encaisser le moindre point pour faire grimper le score et protéger l’USL. Et ce, avec réussite puisqu’à la 75e le score était de 18 à 6 pour les savistes. On connaît la fin du match, avec l’essai du visiteur et celui que l’USL aurait mérité de marquer de par sa réaction. En tout cas, le club lislois n’a pas volé, de loin, son futur quart de finale, dont le match aller se jouera à Mauléon, ce dimanche 19 mai.

RÉACTIONS.

Ludo Zanini entraîneur du Tricastin : « Je pense que le bilan que l’on peut faire aujourd’hui sur les deux matches, c’est que nous avons manqué de maîtrise sur les phases de conquête en touche et en mêlée. Avec un peu plus de ballons, on aurait pu les mettre un peu plus difficilement. On peut dire qu’on tombe les bras en main, je ne peux que féliciter mon équipe pour son état d’esprit, son engagement, mais pas seulement sur cette huitième remontée. Cette année-là, l’équipe a fait preuve d’un état d’esprit irréprochable. Ce genre de match doit nous aider, nous, le staff et eux, les joueurs, à grandir. Ce soir, c’est là que je suis le plus déçu, la saison se termine, on ne peut qu’être satisfait de ce groupe qui a tenu bon en tête du groupe Sud-Ouest.

Paul Aygobère, co-formateur Lislo : « Evidemment beaucoup de joie pour ce groupe qui s’est construit dans la difficulté si l’on revient sur la saison car tout n’a pas été simple. Ils y sont allés avec le coeur, on s’attendait à un match comme celui-là, contre une équipe du Tricastin qui rebondit et ne casse jamais au final ils reviennent à deux points, là c’est l’alerte générale. Je suis très satisfait maintenant que nous allons préparer ce quart de finale contre Mauléon et. Il n’y a que le bonheur qui nous attend.

Philippe Castaing co-président de l’USL : « Je suis très content de ce dénouement, nous allons aborder ce quart de finale avec beaucoup d’optimisme, comme nous l’avons depuis le début. En tout cas, ce n’est que du bonus donc on va se faire plaisir, en tout cas merci à nos joueurs qui vont s’arrêter ou nous quitter la saison prochaine, Benjamin (Varlet) Cameront (Dunlop), Dalton (Davis), Paul ( Génieux) Théodore (Cazabonne) Petit regret c’est que les Espoirs ont perdu, dommage. le bonus qu’il nous reste à réaliser en quarts de finale.

ÎLE JOURDAIN 18 – TRICASTIN 13

MT : 9-0. Arbitres M. Jobert, assisté de MM Torrent, et Coussan
Pour l’USL : 6 P Bouisset (6, 24, 39, 48 52, 58)
Carte jaune : Carrère 63ème
Pour SC Tricastin : E. Colomb (76e) T (76e) 1 P Magnand (45e et 576e)
Carte jaune à Lescadieu (36) Didier (60e) (Sylvestre (63e)
L’Isle-Jourdain : Redonnet, Cazabonne, Punch, Fabre, Carrère, 10 Bouisset, 9 Faasen, Muagututia, Bilhère (casquette), Bonacina, Barbance, Kotze, Kruger, Ducasse, Janlin. Entré pendant le jeu : Dessert, Albinet, Davis, Hamon, Chabbert, Ufferte, Génieux, Dikhal.
SC Tricastin : Guillimin, Grava, Berrard (casquette), Guillaume, 10 Magnand 9 Belgat, Jacquier, Sylverstre, Rampa, Marquez-Fernandez, Mortier, Pereyron, camp, Lescadieu. Entrées pendant le jeu : Didier, Père, Da Costa, Duchaud, Kenzaro, Gardant, Collomb, Lefébure

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’UNFP, syndicat des joueurs, critique la décision de l’US football d’Orléans de rétrograder son équipe féminine
NEXT Christian Karembeu a perdu deux membres de sa famille dans les émeutes en Nouvelle-Calédonie