«C’est notre ADN», la résilience de Madrid en Ligue des Champions nous étonnera toujours

«C’est notre ADN», la résilience de Madrid en Ligue des Champions nous étonnera toujours
«C’est notre ADN», la résilience de Madrid en Ligue des Champions nous étonnera toujours

Regarder un match du Real Madrid en Ligue des Champions, c’est comme vivre la vie de Bill Murray dans Une journée sans fin. On voit les Madrilènes sous les vagues pendant une demi-heure, on pense que cette fois ça n’arrivera pas, et puis ils n’ont besoin que d’une demi-occasion pour mettre tout le monde d’accord. Même si on le sait, on se dit qu’on ne sera plus surpris, ça fait quand même un petit effet.

Mardi soir contre le Bayern Munich en demi-finale aller, Mendy, Tchouaméni et leurs petits camarades ont failli prendre du retard après 40 secondes de jeu, avant de concéder six autres tirs en vingt minutes de jeu. Opposé? Nada, pas un ballon n’est venu à moins de 30 mètres de Neuer. Et puis le coup de boost mortel : Kroos qui endort tout le monde dans le rond central, Vinicius qui joue avec Kim pour le larguer sur le banc de touche, et l’Allemand qui envoie le Brésilien marquer d’une seule touche. C’est comme ça qu’on éteint un stade.

Caractère et force de l’habitude

« Ils ont marqué contre le cours du jeu, mais c’est comme ça qu’ils font. Ils ont des jeunes joueurs rapides et talentueux. Ils peuvent vous blesser en une seconde », ne pouvait qu’admirer Harry Kane après le match.

Rebelote en seconde période. Renversé en trois minutes par la fureur bavaroise, le Real a trouvé les ressources dans les dix dernières minutes pour ne pas perdre, grâce encore à Vinicius et Kim, dont la lutte contre Rodrygo dans la surface n’a pu déboucher sur rien d’autre qu’un peno. “Nous aurions pu faire mieux sur beaucoup d’aspects, mais ce n’est pas facile de venir ici”, a débriefé Tchouaméni au micro de Canal. On a réussi à revenir grâce à cette force collective, cette envie de tout donner jusqu’au bout. »

En cliquant sur” J’accepte “vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès au contenu de nos partenaires.

Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies

J’accepte

Mais sérieusement, quel est le secret d’Aurélien ? Lors du quart de finale retour à Manchester City, il y a quinze jours, il avait déjà été un modèle du genre : 34 tirs à 8, 120 attaques à 19, 18 corners à 1, sans jamais s’affoler, avant d’arracher la qualification aux tirs au but. « Ce n’est pas quelque chose dont on parle entre nous, cela fait juste partie de l’ADN de notre équipe », observe le milieu de terrain français. On sait qu’il faut tout donner, même dans des situations compliquées. Après, ce serait bien d’être davantage dans l’action et pas toujours en réaction. »

Constat partagé par Carlo Ancelotti. Si l’entraîneur italien, les mains dans les poches et les sourcils sereins devant son banc en toutes circonstances, n’est pas pour rien dans la quiétude de son équipe, il n’a pas forcément goûté à tout ce qu’il a vu sur le terrain du Bayern. « En première mi-temps, nous aurions dû être un peu plus actifs, un peu plus pressés. Ce n’était pas notre meilleure version », a-t-il déclaré.

Carletto et son sourcil, calmes.– Christian Bruna/AP/SIPA

Carletto donne cependant une explication sur les moments faibles de son équipe : « C’est notre caractéristique, nous avons des joueurs qui ont besoin de répit, surtout les latéraux, ils ne peuvent pas toujours avancer. Cela détermine en quelque sorte les différents moments de notre équipe. »

Pas inquiet, il sait que lorsqu’elle décide de passer à autre chose, rien ne peut l’arrêter. Le souvenir de la folle campagne 2022, avec des retournements de situation incroyables contre le PSG, Chelsea puis Man City, est encore vivace. Entre le Real et la Ligue des Champions, il y a ce lien qui ne semble jamais rompu. « Nous avons quand même réussi à revenir. Maintenant, allons au Bernabeu”, a déclaré Tchouaméni avant de disparaître. Avec le sourire de quelqu’un qui a déjà tout compris en moins de deux ans ici.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A la Foire de Tours, ils veillent à la sécurité des fêtards du village gastronomique
NEXT Rugby Pro D2. Tous les espoirs demeurent pour Montauban dans sa course au maintien