Le scooter de François Hollande, avec lequel il rendait visite à Julie Gayet, vendu 20 500 euros au propriétaire d’un musée

Le scooter de François Hollande, avec lequel il rendait visite à Julie Gayet, vendu 20 500 euros au propriétaire d’un musée
Le scooter de François Hollande, avec lequel il rendait visite à Julie Gayet, vendu 20 500 euros au propriétaire d’un musée

C’est le scooter le plus connu de la Ve République. L’engin utilisé par l’ancien président François Hollande pour rendre visite secrètement à sa nouvelle compagne, Julie Gayet, a été vendu dimanche 20 500 euros aux enchères à Montbazon (Indre-et-Loire).

L’acquéreur est Denis Bréhéret, propriétaire d’un musée automobile intitulé « Prestige et collection » à Jallais (Maine-et-Loire), où il envisage d’exposer le célèbre deux-roues, un Piaggio MP3 125 pour que « tout le monde puisse en profiter ». ».

Il devra d’abord débourser 25 420 euros, frais compris. Le scooter « fait partie de l’histoire de France. Je le présenterai parmi les 120 véhicules que je possède déjà et qui vont de 1922 à aujourd’hui”, a-t-il déclaré par téléphone.

En 2014, des photos de presse volées publiées montraient le président de l’époque rendant visite, en toute discrétion, à sa nouvelle compagne devenue depuis son épouse, Julie Gayet, actrice, réalisatrice et productrice.

La vente aux enchères, organisée par la Maison Rouillac au Château d’Artigny à Montbazon et qui s’est déroulée devant une quarantaine de personnes, n’a duré qu’une dizaine de minutes. Les commissaires-priseurs Philippe et Aymeric Rouillac avaient soigneusement mis en scène le véhicule, en installant un drapeau bleu, blanc et rouge de chaque côté, et une réplique en aluminium d’une tour Eifel, haute de 5 m.

Le premier propriétaire du scooter était bien la « Présidence de la République », confirme la carte grise du véhicule, qui affiche déjà 34 000 km au compteur. “C’est la Rolls (Royce) des scooters mais son prix sur le marché de l’occasion n’est estimé qu’entre 1 300 et 4 000 euros”, constate Aymeric Rouillac. Le prix de ce trois-roues – deux à l’avant, un à l’arrière – anciennement propriété du Palais de l’Élysée qui l’a vendu en 2015, est fixé à 10 000 euros, indiquait Philippe Rouillac en avril.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Son prénom paraît anodin mais on ne l’appelle pas comme ça pour rien, il y a une raison bien précise… – .
NEXT Ce que Jake Gyllenhall doit à un lapin géant