Pierre Niney revient sur l’une des séquences les plus difficiles à tourner dans Le Comte de Monte-Cristo

Mercredi 22 mai, l’adaptation du célèbre roman d’Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo était projetée hors compétition à Cannes. Dans le rôle principal, Pierre Niney, qui a suivi une formation particulière pour incarner Edmond Dantès. Il raconte le tournage d’une des séquences les plus difficiles.

Pierre Niney est un acteur caméléon. Et il a endossé le rôle d’Edmond Dantès, héros du Comte de Monte-Cristo, dans un film qui sortira le mois prochain, et qui a été présenté mercredi 22 mai à Cannes, hors compétition. L’œuvre a été très bien accueillie par le public, et la prestation de l’acteur principal n’y est sans doute pas pour rien.

Séquence claustrophobe

Il faut dire que pour ce film, Pierre Niney n’a pas fait les choses à moitié, puisqu’il a suivi des cours d’escrime, d’équitation et d’apnée pour jouer le rôle principal. Dans C à vous, ce jeudi 23 mai, il a repris son entraînement aux côtés de Stéphane Mifsud, champion d’apnée, qui l’a préparé notamment à l’une des séquences les plus angoissantes du film.

« C’était un des enjeux du film : il fallait que je fasse suffisamment d’apnée pour pouvoir combattre, tout en descendant jusqu’à 15 mètres de profondeur. Je me suis entraîné avec le champion du monde d’apnée.

Dans les coulisses du tournage de « Le Comte de Monte Cristo » avec @pierreniney Dans #CàVous pic.twitter.com/zJCHe6YNq2

— C à toi (@cavousf5) https://twitter.com/cavousf5/status/1793713466525487364?ref_src=twsrc%5Etfw

« J’ai adoré, je me suis entraîné avec le champion du monde d’apnée, qui est français, et qui est à Marseille, pas loin d’ici. Je le salue, il a fait 11 minutes et 35 secondes, il me semble, d’année statique, c’était fascinant de s’entraîner avec lui”, a confié Pierre Niney, cité par Télé Loisirs.

La scène en question est celle où le personnage s’échappe, étant jeté ligoté dans un sac lesté à 15 mètres de profondeur. Pour plus de réalisme, Pierre Niney a effectivement joué la séquence. “Nous voulions faire une séquence vraiment immersive et claustrophobe. Il fallait pouvoir tenir l’apnée assez longtemps car l’idée était de faire un plan séquence avec ce sac. L’acteur a donc dû se former car pour la scène, son personnage était en difficulté. « En combattant, on sait qu’on dépense beaucoup d’oxygène en jouant à la panique, ça se mélange un peu avec de la vraie panique aussi parce que c’était encore un pari audacieux », a-t-il détaillé sur le tournage d’Elisabeth Lemoine.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pascale de la Tour du Pin évoque la frayeur qu’elle a eue lors de l’enregistrement de PAF
NEXT Dans son look de businesswoman onéreuse, Deva Cassel prouve qu’elle est la reine du style