Les internautes s’attaquent aux influenceurs jugés trop riches

Les internautes s’attaquent aux influenceurs jugés trop riches
Descriptive text here

Depuis l’organisation du somptueux Met Gala 2024, des voix s’élèvent contre l’écart entre la richesse des influenceurs et la pauvreté de leurs abonnés.

En lançant une version anglaise d’une phrase faussement attribuée à Marie-Antoinette (« Let them eat brioche ») sur le tapis rouge du Met Gala 2024 qui a eu lieu le 6 mai, le mannequin Haley Kalil n’a probablement pas pensé à provoquer un raz-de-marée. contre les influenceurs.

La « guillotine » pour les influenceurs ?

La jeune femme de 31 ans, qui croit dire un bon mot à ses six millions d’abonnés sur Instagram et ses dix millions sur Tiktok, est filmée alors qu’elle porte une robe coûtant plusieurs milliers d’euros, le tout au Met Gala, où une table se vend environ 75 000 $. Une touche d’humour qui ne passe pas, puisqu’elle a lancé – malgré elle – un mouvement baptisé « guillotine numérique » ou « digitine » en anglais, consistant à bloquer les influenceurs jugés trop déconnectés de la réalité.

Sur Tiktok, Instagram ou encore . Un constat partagé par Adonaicaimmoloch sur son compte Tiktok, et vu plusieurs millions de fois, qui nous invite à bloquer toutes les célébrités qui se sont rendues au Met Gala cette année.

“C’est vraiment du gaspillage d’argent”, réagit Juliettefeverr, dans une vidéo visionnée 1,5 million de fois, “elle dit qu’elle n’est pas vraiment privilégiée mais ne se rend pas compte qu’elle les leste.”

Le prix de la place à l’événement suscite en effet beaucoup de réactions, tout comme les excentricités de sa très mondaine patronne, la rédactrice en chef de Vogue, Anna Wintour, sont jugées en décalage avec la guerre en Ukraine et avec les bombardements subis par Gaza par Israël.

De là est né un mouvement de contestation majeur, celui de la « guillotine numérique », à ne pas confondre avec le hashtag #Blockout2024, qui concerne essentiellement le conflit israélo-palestinien, mais qui fonctionne sur le même principe : bloquer les personnalités pour les pousser. réagir.

Depuis, Haley Kalil a néanmoins tenu à réagir, expliquant qu’elle n’était pas invitée au Met Gala, mais qu’elle était la présentatrice de la soirée, tout en s’excusant d’avoir pu choquer les gens. Rappelons également que les fonds récoltés grâce au Met Gala contribuent à financer la Cotume Institude, le département mode de l’un des plus grands musées d’art des États-Unis.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ce prénom sur lequel ils se sont déjà arrêtés
NEXT après sa rupture avec Iris Mittenaere, Diego El Glaoui face à une annonce choc