Isild Le Besco revient sur la rupture entre sa sœur Maïwenn et Luc Besson

Isild Le Besco revient sur la rupture entre sa sœur Maïwenn et Luc Besson
Isild Le Besco revient sur la rupture entre sa sœur Maïwenn et Luc Besson

Dans son autobiographie Dire vrai Publié ce 1er mai, la petite sœur du réalisateur s’est souvenue de la brouille du couple. Aujourd’hui, elle garde une certaine rancœur envers celui qui a fait naître en elle « la méfiance et l’abjection systématique envers les hommes ».

Maïwenn n’est pas sortie indemne de ses amours passionnées et tumultueuses avec Luc Besson. En 1991, lorsqu’elle le rencontre dans les coulisses des César, lui, de 17 ans son aîné, est au faîte de sa gloire, alors qu’elle débute sa carrière au cinéma et n’a que 15 ans. Dans son livre autobiographique, Dire vrai, Paru ce 1er mai aux éditions Denoël, Isild Le Besco, la sœur de Maïwenn, revient avec ses yeux d’ancienne enfant sur le dépérissement de leur idylle.

Lire aussiMaïwenn : “Je me trouve beaucoup plus radicale aujourd’hui, et c’est tant mieux”

L’actrice s’est d’abord souvenue du faste, alors que cette dernière, issue d’une famille de cinq personnes, menait jusqu’alors une vie modeste avec les siens. « Mon monde était divisé en deux pôles distincts, deux classes sociales. D’un côté Belleville, la marginalité, la précarité – surtout affective ; de l’autre, luxe et légèreté à ses côtés, explique-t-elle entre ses lignes, comme le rapporte Paris-Match . Un jour, Luc m’a emmené à l’école en moto. J’étais heureux ! Fier. […] Je voyais Luc comme la promesse d’un monde meilleur, un idéal.

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

Départ pour les Etats-Unis

D’autant qu’entre sa grande sœur et le réalisateur de Grand Bleu, tout va très vite. Un an après leur rencontre, le couple s’est réuni lors d’une grande cérémonie. Quelques mois plus tard, leur fille Shanna est née. Luc Besson a 34 ans. « 1993. Ma sœur avait seize ans lorsqu’elle a donné naissance à sa fille. Maïwenn nous a parlé d’un mariage, mais celui-ci n’a pas été officialisé en France. Je n’ai aucun souvenir de son accouchement ni de la clinique où il a eu lieu. Il existe pourtant des dizaines de photos qui attestent de ma présence », écrit Isild Le Besco. Folle amoureuse et jeune maman, Maïwenn suit alors son mari aux Etats-Unis avec leur enfant sous les bras.

Cinq ans plus tard, la rupture entre elle et Luc Besson était officialisée devant tous les photographes de France et de Navarre. « A Cannes, en 1997, c’était Le cinquième élément par Luc qui a ouvert le Festival. Maïwenn était absente du tapis rouge, Luc marchait au bras de Milla Jovovich, l’actrice principale du film. Et son nouveau compagnon. Une période très douloureuse pour l’actrice, qui s’est sentie “humiliée et abandonnée”, n’ayant jamais caché sa descente aux enfers et sa dépression. Maïwenn a d’ailleurs partagé l’affiche avec Milla Jovovich dans le film de son ex-mari. « Elle a pris tout son courage pour apparaître aux côtés de Luc et de la femme qui l’avait remplacée lors du tournage. […] A Cannes, la voiture qui devait venir la chercher pour le vernissage n’est jamais arrivée. Elle avait été oubliée aux yeux du monde entier. Elle s’est rendue seule à la projection, sans caméras. À pied, je pense. Et d’ajouter : “Luc avait le pouvoir de sortir instantanément quelqu’un de son environnement, de lui offrir le rêve d’une vie de famille, puis de tout reprendre en un instant.”

Si Isild Le Besco a initialement écrit ce livre pour dénoncer les agressions sexuelles de Benoît Jacquot (accusé également par Judith Godrèche), elle ne peut aujourd’hui s’empêcher de penser à Luc Besson avec ressentiment et amertume. « Si je reviens sur les origines de la déviance, le visage de Luc Besson apparaît. (…) Il a fait honte à toutes ses promesses. Cela a infesté l’avenir en créant en moi une méfiance et une abjection systématique envers les hommes », a-t-elle déclaré.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’ex de Laure Manaudou exhibe son ÉNORME tatouage au soleil
NEXT Daniel Radcliffe parle de JK Rowling et se dit « vraiment attristé »