Le téléfilm de France 2 avec Julie Gayet et Marie Denarnaud est-il basé sur une histoire vraie ? – .

Le téléfilm de France 2 avec Julie Gayet et Marie Denarnaud est-il basé sur une histoire vraie ? – .
Le téléfilm de France 2 avec Julie Gayet et Marie Denarnaud est-il basé sur une histoire vraie ? – .

Mercredi 15 mai, à 21h10, France 2 diffuse le téléfilm 12 ans, 7 mois, 11 jours (notre avis), avec Marie Denarnaud (HPI) et Julie Gayet. L’histoire d’Inès (Marie Denarnaud) qui, dans le passé, a causé la mort d’un garçon, Raphaël, suite à un accident de la route.

12 ans, 7 mois, 11 jours : le téléfilm est-il inspiré d’une histoire vraie ?

Au fil des années, elle est convaincue que la mère de l’enfant, interprétée par Julie Gayet, va tenter de se venger en s’en prenant à son propre fils, Théo. Une paranoïa de plus en plus aiguë qui va bouleverser sa vie, au point de la conduire à des fins dangereuses. Une histoire puissante, portée par les performances de Marie Denarnaud et Julie Gayet, librement adaptée du roman éponyme de Lorris Murail, publié chez Pocket Jeunesse. Atteint de la maladie de Charcot, cet auteur prolifique est décédé en 2021 à l’âge de 70 ans, après s’être spécialisé dans les romans pour la jeunesse et les ouvrages de science-fiction pour adultes. On lui doit notamment les collections Dan Martin enquête Et Les cornes d’ivoire.

Le reste sous cette annonce

12 ans, 7 mois, 11 jours : la scène dont Marie Denarnaud se souviendra

Quant à Marie Denarnaud, que l’on retrouve dans HPI sur TF1 à partir du jeudi 16 mai en compagnie d’Audrey Fleurot, elle garde son personnage dans 12 ans, 7 mois, 11 jours, un souvenir particulier, comme elle l’a indiqué lors d’un entretien à Télé-Loisirs : « C’est en fait assez rare d’avoir un projet aussi dur, avec des personnages aussi complexes, avec des aspects inconfortables et antipathiques. J’apprécie aussi que ce téléfilm parle de la maternité de manière très audacieuse. Il y a une ambiguïté et c’est fort. « . Une interview dans laquelle la comédienne évoque une séquence particulièrement éprouvante, dans laquelle elle répond à Julie Gayet : « La scène de confrontation avec le personnage joué par Julie Gayet est un point central du film. Sur le plateau, il devait symboliser tout un sommet à gravir pour son intensité… C’est l’une des scènes les plus difficiles que j’ai eu à faire dans ma vie. Julie et moi avons eu la chance de travailler avec le grand réalisateur Alexandre Coffre, dont le premier projet pour la télévision était. »

Le reste sous cette annonce

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV retrouvailles tendues entre Alice et Florian, « Je ne veux pas… – .
NEXT TV+, la nouvelle offre à 2 euros par mois de Canal+