« inacceptable », tonneront les citoyens – .

« inacceptable », tonneront les citoyens – .
« inacceptable », tonneront les citoyens – .

Proposé par l’entreprise QSL, un projet de terminal à conteneurs à quelques pas de la plage de la Baie de Beauport ne plaît pas aux membres de la Table citoyenne du Littoral Est.

L’entreprise QSL a annoncé vendredi qu’elle souhaitait construire un terminal pouvant traiter jusqu’à 250 000 conteneurs par année sur son site situé dans la baie de Beauport.

Selon Daniel Guay, vice-président et porte-parole du groupe, l’initiative est inacceptable, des bêtises qui pourraient détruire toute la qualité de l’est de la ville.

Nous sommes inquiets de voir encore des projets économiques de cette envergure alors que nous travaillons à améliorer la qualité de l’air et la qualité de vie. C’est vraiment décourageant.se lamente M. Guay.

L’arrivée de milliers de conteneurs entraînerait également une augmentation du trafic dans la région.

Il y aura du transport par camion, il y aura de l’activité ferroviaire, ce qui va entraîner de la pollution.

Une citation de Daniel Guay, vice-président et porte-parole de la Table citoyenne du Littoral Est

Ouvrir en mode plein écran

Daniel Guay est vice-président et porte-parole de la Table citoyenne du Littoral Est.

Photo : Radio-Canada / Louis-Philippe Arsenault

Pour Patrick Albert, également membre de la Table Citoyenne du Littoral Est, ce que propose QSL ne tient pas la route.

C’est un effort pour réconcilier des choses qui sont irréconciliables.il pleure.

Avec la transformation de l’autoroute Dufferin-Montmorency en boulevard urbain et la quatrième phase de la promenade Samuel-De Champlain, le groupe estime que ce projet n’a pas sa place dans la baie de Beauport.

Ces terminaux fonctionnent 24 heures sur 24, alors imaginez ce que ce sera pour les quartiers environnants et pour les usagers de la baie de Beauport : ce sera catastrophique.sur Patrick Albert.

Ouvrir en mode plein écran

Patrick Albert est membre de la Table Citoyenne du Littoral Est.

Photo : Radio-Canada / Louis-Philippe Arsenault

Patrick Albert estime qu’un tel projet, couplé à la construction d’un troisième lien à proximité, pourrait contrecarrer les bénéfices potentiels de la future promenade et du boulevard urbain.

Vaut-il la peine d’annuler une grande partie de ces avantages en construisant une troisième liaison et un terminal à conteneurs à proximité ? il se demande.

Le projet QSL en est encore à ses débuts et nécessite encore l’approbation et le financement du gouvernement fédéral.

Malgré tout, la Table Citoyenne du Littoral Est entend faire campagne auprès des autorités politiques pour que le projet ne se concrétise pas.

Julien et le Port de Montréal saluent le projet

Contrairement à la Table citoyenne du Littoral Est, le député de Charlesbourg et ministre responsable de la Capitale-Nationale, Jonatan Julien, voit d’un bon œil la proposition QSL.

L’optimisation de chaque maillon de la chaîne d’approvisionnement est un facteur clé de succès pour que notre région puisse développer son plein potentiel. [Ce projet] contribuera clairement à ce succès et s’inscrit pleinement dans la vision définie par l’ensemble des acteurs de la zone économique métropolitaineil a déclaré dans une déclaration écrite.

Ouvrir en mode plein écran

Jonatan Julien est député de Charlesbourg et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

Photo: Radio-Canada / Jacques Boissinot

Le Port de Montréal et sa présidente-directrice générale, Julie Gascon, souhaitent également la bienvenue très favorablement ce projet.

Nous sommes convaincus que la vitalité de notre chaîne d’approvisionnement et la compétitivité du corridor Saint-Laurent–Grands Lacs dépendent notamment de considérations d’affaires comme celle-ci.elle a précisé.

Avec les informations de Louis-Philippe Arsenault

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Plongée dans la stratégie « EAU » d’OCP
NEXT Moselle. Fusillade lors d’un mariage à Thionville : un deuxième mort