Un 1er juillet « tranquille » pour les déménagements à Saguenay – .

Un 1er juillet « tranquille » pour les déménagements à Saguenay – .
Un 1er juillet « tranquille » pour les déménagements à Saguenay – .

Alors que le 1er juillet est une journée de déménagement pour plusieurs Québécois, la journée a été plutôt calme à Saguenay selon un déménageur et des gens récemment arrivés dans leur nouvelle maison lundi.

Jimmy Lavertue, directeur adjoint de JCL Moving, a constaté une baisse de la demande d’environ 50 % par rapport à l’été dernier. Lui et son équipe n’ont que 12 déménagements prévus.

« Habituellement, c’est trois par camion, donc on pourrait dire 24, donc nous réduisons de moitié », a-t-il déclaré.

Selon M. Lavertue, cette tranquillité n’est pas étrangère à la rareté des logements. En effet, en 2023, le taux d’inoccupation était de 1,3 % dans la région métropolitaine de recensement de Saguenay, selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

« C’est beaucoup plus calme que les autres années. Beaucoup ont avancé ou repoussé leurs dates. »

Ouvrir en mode plein écran

Le directeur adjoint chez Déménagement JCL, Jimmy Lavertue, constate une baisse des demandes par rapport à l’année dernière.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Morissette

Le défi de trouver un logement

De son côté, l’étudiante Rose Dufour a également constaté le calme de cette journée.

« Honnêtement, c’est définitivement plus calme que ce que je pensais par rapport aux autres années où j’ai déménagé », a-t-elle partagé.

Elle s’estime également chanceuse d’avoir trouvé un appartement, alors que d’autres ont dû chercher plus durement.

« J’ai eu beaucoup de chance, car j’ai pris le dernier qui restait. J’ai beaucoup d’amis qui ont eu de la difficulté à trouver quelque chose », a déclaré Rose Dufour.

Ouvrir en mode plein écran

L’étudiante Rose Dufour (à gauche) s’estime chanceuse d’avoir trouvé un nouveau logement.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Morissette

Frédéric Tremblay, qui déménage à deux rues de là, a dû faire appel à ses contacts pour trouver un logement.

« C’est encore contingent, comme on pourrait dire, mais nous connaissions le propriétaire, donc c’était facile d’entrer ici », a-t-il expliqué.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pour les supporters du RC Lens, la LFP passe à côté de l’essentiel – .
NEXT A summer stroll along the Sèvre Niortaise in Poitou-Charentes – .